Contrepets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

21042010

Message 

Contrepets




Pour Brusyl - et autres amateurs s'il s'en trouve : J'ai retrouvé les fichiers ...
dl.free.fr/rI1Mjjbqn
avatar
country skinner
Admin

Nombre de messages : 2419
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Contrepets :: Commentaires

avatar

Message le Jeu 29 Juil 2010 - 15:17 par brusyl

L'hommage de leurs vers qu'à l'envie les poètes
À la femme déçue offrent toujours ardent
Flatte certes le but, mais n'apaise la quête
L'attente a des plaisirs qu'on ne fait qu'un moment
Aussi, jouet des vents qui I'hiver me rudoient,
Sur des talus où vont se fanant mes appas,
En un dense réduit où je n'ai point de joie,
Veux-je conter ce don que Thyrsis bafoua.
Las! Le pâle Thyrsis avait la mine austère
Le sentant sur le banc près d'eux un peu tarder
L' amante bien des fois lui fit en vain la guerre
Ferme et froid cependant, jamais il ne doutait.
Pour voir se dénouer ce v?u, que de tendresse !
Que, docile à sa voix et promise à son lit,
J'eusse aimé dans ses bras m' adonner à l'ivresse !
Mais, le vin que j'offrais jamais ne le conquit.
Ses doigts pouvaient jouer aux fous entre mes tresses,
D'un vent hardi parfois copiant les effets:
Il fallait à mon but, d'autres riens, des caresses
Moins lourdes dont mon goût se fût mieux satisfait.
Aux livres confiés une peine farouche
Cède à des plaisirs doux qui lui prêtent un fard,
Mais l'ouvrage choisi quand j'abordai ma couche
Me fit perdre la tête et je Iuttai sans art.
Certain jour, face aux bois, je me crus bien lésée:
Le vent sifflait, la chasse au loup battait son plein
La bête bien tapie était près de l'orée:
Ah ! que le son du cor semblait clair et prochain!
Voyant un nid offert sur la mousse allongée,
Je sentis tout en moi la peine qui fondait,
Quand presque quitte au but il m'a soudain laissée:
Il jouit de mon trouble et ne fit que passer.
" Achève , dis-je, et mets céans la vierge en terre
" Les couleurs de mon don te laissant sans émoi,
" Accorde au moins ce but, cruel, à ma prière:
De ce fer qui fait mon envie, ah ! perce-moi ! "
Il flétrit mes " ave " d'une parole amère:
je priais pour gagner le plus mâle des sots !
D'un don coûteux je sus la cruelle misère:
Aux mythes pour le bien je renonçai tantôt.
Mais, que te mine un jour ta peine sur ces rives:
Ton cri restera vain; ta voix clamant tes maux,
Pour ce mal que tu fis à l'amante naïve
Ne trouvera de mont qu'attendrisse l'écho!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 22 Avr 2010 - 14:09 par country skinner

Vi merci, je suis preneur...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 21 Avr 2010 - 21:51 par brusyl

@ country. Merci ! j'étais vraiment désolée d'avoir perdu ce lien
Je t'ai mis le premier article en mode texte (c'est pas le plus palpitant d'ailleurs...) cela t'intéresse que je te mette aussi les autres ?



T'as loupé ce fait ?

Élections en Russie de début 2008

L’opposition est lasse des ruts de Poutine. Les clans et les groupes qui se présentent face au président sortant sont rapidement
découragés. Avec la multiplication des arrestations, il n’y a vraiment pas de
quoi pouffer dans la lutte. « Le mieux c’est les votes ! » avec 82% dans les sondages, on comprend l’impatience du président des
Russes.

Rites de brèves
Ballades de sites pour Sarkozy

Le Président a visité il y a quelques mois plusieurs sites de banlieue avec Fadela Amara pour exposer sanouvelle réforme de la politique
de la ville.
« Le mec de Carla », commeon l’appelle dans les cités,avoue qu’il va devoir banquer et douiller à la hauteurde 500M€.
Dans l’opposition, on est plutôt cynique : « Cette mesure ressemble plus à un futur projet de gaffe. Nous attendons impatiemment la
« chute Amara » » a déclaré ce matin Julien Dray, unresponsable du PS.

Belbèze et sa gare en projet

« Pas de fric, pas de train ! » tel est le credo des partenaires financiers de la Commune.

L’opposition est lasse des ruts de Poutine. Les clans et les groupes qui se présentent face au président sortant sont rapidement découragés. Avec la multiplication des arrestations, il n’y a vraiment pas de quoi pouffer dans la lutte.
« Le mieux c’est les votes !» avec 82% dans les sondages, on comprend l’impatience du président des Russes.

Depuis quelques mois, une simple affaire locale (en apparence) est à l’origine de pas mal de bouleversements dans le monde de l’aménagement du territoire. Avec leurs compétences d’urbanisme, les communes représentent de plus en plus des concurrents dans le coup pour l’Etat. Dans un souci de moderniser son offre de transport, la ville de Belbèze s’est associée avec Réseaux
Ferrés de France (RFF) pour moderniser sa gare.
S’inspirant des gares de Lourdes, l’objectif pour le Maire et ses potes est de trouver une alternative aux bus de La Neste qui desservent actuellement la bourgade. Rue du pont, la gare de Belbèze est l’une des plus anciennes de France. Celle-ci, en état déplorable, doit faire l’objet d’importantes modernisations, puisque par exemple, les trains y sont encore levés à coups de crics. Après les études d’urbanisme et d’impact préalables, il est apparu que le projet comportait de nombreux enjeux à relever. En effet, situé sur les rives de l’Agout, auxquelles les cailles sont attachées, le réaménagement de l’infrastructure va nécessiter de casser le pont, de revoir les marges des rues et de niveler les
vallonnements de berges.
Devant l’importance que prenait le projet, le Maire a mis en place des moyens exceptionnels. Avec par exemple un GIP pour faire les panneaux car il reconnaît « savoir recenser et communiquer ». Au niveau de la maîtrise d’oeuvre, les travaux semblent pharaoniques, car on parle déjà d’un chef par chantier. Pour les collectivités territoriales d’échelons supérieurs, partenaires financiers, il s’agit de guetter un tel plan
pour ne pas débiter les comptes.
Au Conseil Général, proche des programmes opérationnels et du travail de terrain, on est attentif au dépouillement de la carte. Soucieux des enjeux environnementaux, le département, par le biais des CAUE, se pose des questions sur la préservation des espèces tant ces berges sont imprégnées par l’aviaire.
Toute la Région est en lutte pour connaître le chiffrage d’un tel débit. Devant l’ampleur des travaux, les experts du Conseil Régional s’arrachent les cheveux pour estimer le prix des quais.
L’Etat, à travers la voix de la Délégation Interministérielle à l’Aménagement et la Compétitivité des Territoires (DIACT), s’exprime aussi sur
le projet sur un ton plus ou moins familier : « Il ne faudrait pas que l’enjeu des urnes s’axe dans les mairies.
[…] Nous regrettons que M. le Maire, par peur de se croûter l’élection, passe d’une
rénovation planifiée à une rénovation de la planification et entérine le projet. » Car au final, un tel glissement de plan, signerait l’arrêt de la
DIACT, déjà en péril avec l’affaire Métro de Gerde.
]

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum