Le livre noir de l'Ena

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

22112010

Message 

Le livre noir de l'Ena




Sans forcément adhérer à l'ensemble des thèses de l'Ifrap, ce document est riche en enseignements sur l'analyse du mal démocratique français particulièrement prononcé, et sur les raisons de l'incomparable sclérose générale de notre pays.

http://ratc9435ez.free.fr/economy/LIVRE_NOIR_ENA.pdf

Bonne lecture.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Le livre noir de l'Ena :: Commentaires

avatar

Message le Sam 27 Nov 2010 - 10:46 par brusyl

Je viens de regarder une video américaine, d'un écrivain journaliste et blogueur américain appelant les "99% du peuple qui est écarté du processus démocratique et de la richesse nationale" à la révolution
Ouiche cela commence à bien tanguer !
PS : vous la voulez la vidéo ? (je suis en train de faire des recherches sur le bonhomme, je ne voudrais pas tout de même cautionner le discours d'un membre du Tea Party

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 27 Nov 2010 - 10:39 par Mister Cyril

Juste un plagiat copié/collé (première et dernière fois) d'un post très simple d'un internaute de chez Jorion qui reflète parfaitement notre discussion d'hier sur "la fin du monde"!

"Quelle époque formidable !

Mon opinion est que les livres d’histoire parleront des évènements actuels, et nous n’en sommes qu’aux préludes, pendant des siècles. Qu’historiens et étudiants chercheront à disséquer et comprendre ce qui se produit en ce moment, sans doute en s’éberluant devant la passivité, naïveté ou … compromission des différents décideurs.
Très probablement aussi de la grande capacité à d’acceptation ou de soumission des peuples.

Or, si les décideur » sont « à la rue », la suite dépend uniuqement des réactions des « masses ». Les peuples vont ils continuer d’accepter de se paupériser pour continuer d’enrichir davantage une caste prédatrice? Où le situe le seuil de tolérance, la goutte d’eau qui fera « déborder le vase »? Combien de temps accepterons nous d’être une « variable d’ajustement »?

La suite va surement être « rock’n roll », mais je suis personnellement ravi et très impatient de la vivre."

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 17:30 par Mister Cyril

merci ma Bru 2 minutes de fou rire non stop...bein quoi il aura fallu attendre 2 ans pour trouver un esprit lumineux qui comprenne enfin mon génie politique trop souvent incompris et raillé sur ce site de quinquas décadents...

"Je te préviens mister, je suis à 100% d'accord avec tout ce que tu écriras dorénavant !"

Celle-là c'est copiée/collée/archivée...fais gaffe de ne pas brûler tes dindes...

bizz ma belle! Bonne fête du chamallow!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 17:20 par brusyl

Moua la jalouse

pfff même pô...
Mais dégoûtée : j'argumente du mieux que je peux, je développe, je fais des recherches et me fais traiter de naïve
Toi t'arrives avec ta pirouette "j'aurais pu écrire ton texte ma bru... mais tout est si complexe..." (fallait la trouver celle-là, du Einstein in the text !) et tu te fais porter aux nues !!!

dégoûtée je te dis !
Je te préviens mister, je suis à 100% d'accord avec tout ce que tu écriras dorénavant !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 16:26 par Mister Cyril

Moua la jalouse MDR quand on lui sert du "délicieuse""charme""ma chère" ce sont des faits objectifs (et qui devraient rester exclusifs)...mais un petit "Mister a raison" ça lui déclenche une poussée d'urticaire...changeront jamais les Femmes!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 16:01 par brusyl

que de chemin parcouru ma Bru!

Et réciproquement mon très cher mister !

quant à ce nouveau venu, qui te fait du lèche-cul "Mr Cyril a raison, c'est très compliqué" et gnagnagni et gnagnagnan... essaie de lui faire comprendre toi , moi j'y renonce !

@JM

sur le sujet ena/organisation sociétale générale/processus décisionnels/21esiècle et nouveaux paradigmes/sclérose française, j'ai donné.
T'as donné ? .. t'as donné quoi ??? Est-ce une réponse au message que je t'ai envoyé ce matin ?

Je connais un tout petit peu le sujet (j'ai trainé quelques mois dans la prépa ENA) : tu peux tout me raconter, m'expliquer, me développer, je crois être capable de comprendre

PS : si tu veux que nous nous expliquions sur le pré, il y a un chat en bas...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 26 Nov 2010 - 15:53 par Invité

Hého sylvie, sur le sujet ena/organisation sociétale générale/processus décisionnels/21esiècle et nouveaux paradigmes/sclérose française, j'ai donné.

Et puis d'abord comment tu fais pour taper au clavier avec une dinde à chaque poignet???
Ceci est louche... ;)


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 15:36 par brusyl

Ma candeur ? explique mon coco (cela te va le perroquet comme animal ?) dis moi où tu la vois ma délicieuse naïveté...Explique, argumente, ne reste pas dans de si vagues assertions... ce qui d'ailleurs te donne ce charme indéfinissable..

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 26 Nov 2010 - 15:22 par Invité

Je suis étonné Sylvie par ta candeur dans le cadre de ce sujet, candeur que je pense venue de l'idéologique ... Cela te donne un certain charme d'ailleurs, même si t'imaginer avec une dinde plantée au niveau de chaque poignet fait flipper :) lol

Quoi qu"il en soit, Mr Cyril a raison, tout ceci est compliqué, et complexe...

Je passerai demain voir si qchose s'est décidé entre habitués par rapport à cette descente sur M2.


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 14:51 par Mister Cyril

Dans le style regroupement dangereux...

www.lelotenaction.org/rubrique,pierre-carles-arrete,577088.html

En plus je crois que c'est Notta qui préside tout ça...c'est dingue!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 13:22 par Mister Cyril

J'y crois pas j'aurais pu écrire ce texte (en moins bien, bien sûr)...et dire il y a un peu plus de 2 ans lors de notre rencontre (chabadabada) tu étais une fan hystérique des mous du genou et du bulbe du MODEM et moi un jeune "monophasé stalinien"...que de chemin parcouru ma Bru!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 12:41 par brusyl

...
!

Une réponse rapide
1) sur le principe d'une formation spécifique à la gestion des affaires de l'état et des services publics je suis totalement POUR.

Il y en a assez de voir les règles du management et des business schools envahir le domaine public..
Les entreprises privées ont un but et un seul but : faire le maximum de profit avec un minimum de dépenses
L'état et ses services publics ont un autre but : assurer un bien-être minimum ( de plus en plus minimum..) aux citoyens et assurer des conditions de vie dignes aux plus faibles

On crève à l'heure actuelle de l'invasion du privé dans le public, de la non séparation, de la porosité croissante entre ces deux sphères qui aboutit à la disparition de toute volonté du public et à sa soumission aux règles du marché. Sarkozy est le résultat PARFAIT de cette évolution.
Et il fut porté au pouvoir par des personnes qui veulent accélerer ce processus (l'IFRAP par exemple...) et mandaté pour cela..

2)Ceci dit, je suis contre ce qu'est devenue l'ENA depuis 30 ans environ, l'instrument (un des... pas le seul) de reproduction de l'élite.
Mais si l'on veut changer ce système, ce n'est pas seulement à l'ENA qu'il faut s'attaquer , c'est à l'intégralité de notre système d'enseignement... depuis la maternelle.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 11:04 par Donald11

brusyl a écrit:Mais je serai libre ce week-end.. on se fait une petite descente en groupe sur M2 ?
Bises
Pour moi ca va pas le faire ... C'est mon dernier week-end ... Je vais avoir un peu de a terminer ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 10:57 par Mister Cyril

Bon je laisse le champ libre à d'autres ici pour toutes les blagounettes sur "fourrer et bourrer la dinde" mais "patates douces arrosées de chamallows fondus)" ça existe vraiment??? Ca me rappelle le coin cuisine de Country, mais faut les mettre au gnouf les mecs qui se permettent des trucs pareils!

Ce week je devrais être de corvée, les cadeaux de Noël 1 puis, désolé Bru soirée beauf (France/Australie au SDF avec copains et pastaga!)...mais s'il y a une descente en groupe je m'arrangerai pour participer...vieux débat...y-a-t-il une stratégie? thématique? but? slogan? (vive la démocratie pleine et directe)!

Quant à votre débat sur l'ENA c'est difficile d'arriver au milieu, ça me rappelle un titre de Charlie Hebdo dans les années 90 quand il parlait de la délocaliser à Strasbourg..."l'ENA c'est pas en Alsace qu'il faut la mettre mais dans le Rhin". Toutefois au-delà des mes 2 ou 3 gênes libertaires qui en ont marre de se faire dicter la vie par une élite restreinte de hauts fonctionnaires, mes gênes jacobins sont obligés de constater qu'un certain centralisme a parfois fait ses preuves en matière d'aménagement du territoire (surtout à l'après-guerre) et qu'un Etat se doit d'avoir une vraie politique collectiviste dans certains domaines. Et tout comme Bru je me méfie comme la peste (vrai procès d'intention) de tous ces "thinks tanks" qui ont des visées très claires...après j'avoue que le texte et le problème posée est trop ardu pour moi

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 26 Nov 2010 - 10:23 par Invité

...
!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 26 Nov 2010 - 10:02 par brusyl

@ Jean-Marc
Question pour question :par quoi envisagerais-tu de remplacer l'ENA ?

@ tous

je ne serai guère dispo aujourd'hui because Thanksgiving diner ce soir à la maison : plus de 30 personnes à dîner ! Imaginez l'horreur La tête dans le cul des dindes pour les bourrer de farce, les kilos de pommes de terre à éplucher, à faire cuire et à presser pour la purée.. les pumpkinpies à enfourner et .... horreur parmi les horreurs!!! accrochez vos ceintures "le yum's (patates douces arrosées de chamallows fondus) : il faut le voir pour le croire ... le voir mais surtout pas goûter!

Mais je serai libre ce week-end.. on se fait une petite descente en groupe sur M2 ?
Bises

Revenir en haut Aller en bas

Message le Ven 26 Nov 2010 - 6:35 par Invité

Sylvie, la question donc.

Oui ou non comme moi considères tu la suppression de l'Ena comme devant faire partie des réformes à dimension structurelle pour aller vers une réinvention de la démocratie et une revitalisation générale de la société française?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 22:12 par Invité

Et si c'est Zorg#2B de la planète Zorgland-Galaxie 345rt,
ça te turlupine Sylvie?

Moi oui, carrément... :)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 18:08 par brusyl

Pas de blème, faire gonfler les mecs c'est une de mes spécialités...

Et oui, le terre elle tourne autour du soleil et Staline et Hitler l'ont affirmé!

Un exemple... lis cette phrase
"Les chiffres sont accablants : il y a de plus en plus d'étrangers dans le monde"

Si c'est Desproges qui le dit, cela me fait bidonner
Si c'est Le Pen qui le dit, cela me fait flipper




Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 16:52 par Invité

Tu me gonfles ma puce :)

je te parle de ce livre noir et de son contenu, de ce que en quoi le contenu est informatif et utile au sujet de ce qui nous intéresse, pas de qui l'a écris, et que je connais un peu tout de même!

C'est pas vrai ça. Je vais finir par sonner à ta porte pour la fessée.

Et oui, le terre elle tourne autour du soleil et Staline et Hitler l'ont affirmé!
Et oui, cette information est intéressante pour comprendre la cosmologie.
Tu comprends???

Crénom, les femmes intellectuelles, des fois... ;)

Bise.

Ps. Le loup tu dis? Animal fascinant! Sauf le côté social chef de meute la queue levée et tous les autres la queue entre les jambes, qui me gêne un peu, démocratiquement parlant :) :)



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 16:12 par brusyl

Salut mon loulou ! (cela te plait le loup comme animal ?)

Ahh !tu as bien bossé (pas passionnant hein le rapport de kesler, et puis il date un peu !)
Moi aussi, j'ai un peu approfondi le sujet
Je suis allée creuser un peu plus profond ce qu'est l'IFRAP : se définit comme un think tank ( déjà par sa composition, fort peu représentatif de la société française mais plus de son élite...) qui a pour fonction "l'analyse de l'efficacité des politiques publiques et des administrations afin de proposer des réformes concrètes"

Voyons voir...

Le 6 novembre dernier, il y avait à Paris (marianne a d'ailleurs fait un article dessus) une réunion au sommet de tous les think tanks sur le thème "quels modèles de développement, pour quelles finalités ?"Agnès Verdier-Molinié, directeur de l'IFRAP est intervenue :
"Nous n’avons plus les moyens de notre modèle social fondé sur l’État providence. Le problème majeur qui se présente à nous est l’explosion des dépenses sociales : plus de 550 milliards d’euros chaque année qui nous placent depuis 2007 au premier rang mondial (en pourcentage de PIB). (…) Le nouveau dogme du « à chacun selon ses besoins » a une limite : les possibilités budgétaires de l’Etat et de la Sécurité sociale (...)
Réduire les dépenses publiques serait plus efficace qu’une hausse des prélèvements pour lesquels nous sommes déjà à saturation (43% quand l’Allemagne est à 39,5% et la Grande-Bretagne à 38%, même avec les hausses d’impôts prévues). (…)

Chez nos voisins d’Europe, la crise des dettes publiques a amené les gouvernements à prendre des mesures de rigueur ambitieuses. Les Britanniques coupent les prestations sociales (maximum 26.000 livres par foyer fiscal et par an), les emplois publics, les subventions et 81 milliards de livres de dépenses publiques, quant à l’Allemagne, elle poursuit sa coupe dans les dépenses publiques et sa gestion rigoureuse. L’avenir du modèle social français n’est plus dans de multiples mesures de béquilles sociales mais dans une redéfinition du périmètre public à l’instar de ce que fait le gouvernement Cameron avec la Big Society.
"

Dans un article publié dans la revue La volonté PME, Agnès Verdier-Molinié, directeur de la Fondation iFRAP, décrypte les motivations des fonctionnaires grévistes à l’occasion de la réforme des retraites.

" [Les syndicats de fonctionnaires] espèrent limiter la convergence public-privé en faisant un maximum de bruit. [Ils] refusent l’idée qu’on aligne leur retraite sur celles du privé ! Ils ont compris que ce rapprochement leur sera défavorable, car chacun sait aujourd’hui que les pensions des retraités baisseront inéluctablement à l’avenir. "

- Sur l'ISF

On voudrait nous faire croire que la lutte contre les déficits publics et la suppression de l’ISF ne sont pas compatibles. Ils n’ont rien compris car, plus que 4 milliards de recettes pour les caisses de l’Etat, plus même que les départs de contribuables et de leurs capitaux vers l’étranger, l’ISF est d’abord une chape de plomb qui paralyse la croissance de nos entreprises en freinant les augmentations de capitaux, les fusions et concentrations, et nous coûte chaque année des dizaines de milliers d’emplois non créés et les recettes fiscales correspondantes.

- Place à l’État allégé et efficace

Le journal L’Expansion cite la Fondation iFRAP dans un article comparant les mesures de réduction du train de vie des Etats européens, mesures rendues indispensables par la crise économique.

"Réduction des dépenses publiques, recherche de productivité, délégations au secteur privé, révision des prestations sociales... Les Etats européens vont vivre leur plus grande transformation depuis 1945. Catalogue des mesures indispensables pour réussir cette mue..."


et un dossier tout récent : "pourquoi faut-il privatiser ?"
résumé :

À l’heure où tous les pays occidentaux sont contraints de mettre en place des plans de rigueur sans précédent pour redresser les comptes publics minés par la crise économique de 2008, l’annonce des mesures chocs du plan Cameron en Grande-Bretagne, fin octobre 2010, remet au cœur des débats sur la maîtrise des dépenses publiques la question des privatisations. Avec un objectif de réduction de dépenses de 81 milliards de livres (en livres constantes) d’ici à 2014, on mesure les coupes que le tout jeune gouvernement va devoir mener. Comment va-t-il s’y prendre ? En relançant les privatisations et en réduisant le périmètre de l’Etat.

Les privatisations étaient déjà un mouvement de fond dans les années 1980-1990 et ont touché de nombreux pays qui ont diminué la part des prélèvements publics en réduisant le poids des entreprises publiques grâce à la libéralisation des activités économiques et financières et l’ouverture du capital des opérateurs publics. Mais trente ans plus tard, ce mouvement ne suffit plus pour faire baisser durablement l’emprise des dépenses et des prélèvements publics. C’est le chantier des « privatisations fortes » qu’il faut désormais ouvrir, c’est-à-dire des privatisations qui transfèrent au secteur privé non seulement la gestion d’une activité publique, mais tout ou partie de l’activité elle-même, qui n’est plus décidée par des choix politiques. En remettant en cause le principe même d’interventions publiques, comme en plafonnant par exemple le montant des allocations que peut percevoir un citoyen britannique, le gouvernement de David Cameron nous montre la voie d’un débat que notre pays ne pourra plus éviter avec 56 % de dépenses publiques rapportées au PIB.



Il semble que la lignée idéologique de ce think tank est clair non ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 15:14 par Invité

Sylvie,

J'ai lu ton doc. Bon, je ne vais passer les 48h nécessaires pour faire une analyse comparée des deux pdf à la lumières de faits aussi variés que nombreux de la valse des énarques de commissions en commissions, de CA en CA, de directions en directions en tous genres y compris non liées à l'administration (media, organismes, centres, etc etc).

Je vais te raconter ma lecture de ton pdf, vite fait.
Tout d'abord, dès l'introduction, mes antennes ont frémi, mes neurones ont fait des connexions : caste, catégorie dirigeante, bourgeoisie, technocratie, unité de classe, nomenklatura, etc.
Ne connaissons pas M. Kesler, bien qu'après quelques dizaines de lignes je le cernait déjà..., je fus tenté de le googliser pour savoir. Mais je me suis retenu, jusqu'en fin de lecture, pour conserver une certaine virginité et coller aux argumentaires en dehors de celui qui argumente.

La lecture finie, je conclus plusieurs choses :

- ce monsieur était bien entendu nourri à une idéologie de type communiste ou à minima socialiste, et cette idéologie guida son exposé du cas Ena. Après avoir finalement surfé, ceci fut confirmé...

- comparativement au texte de l'Ifrap, qui lui reste dans une lecture du cas Ena bien plus culturelle et organisationnelle des choses, et dont les contenus sont bien plus étayés, le pdf de Kesler ne tient pas la route.
Ce qui ne veut pas dire que l'Ifrap ne soit pas motivé par des arrières pensées de type libérales ou neolibérales, ce qui est bien possible, mais en l'occurrence si l'on s'en tient au seul exposé tel que dans les deux pdf, celui de l'Ifrap me semble objectif et celui de Kesler biaisé. Biaisé axiologiquement et tout particulièrement idéologiquement.

- la manière dont Kesler aborde l'Ena comme fait sociologique, et structurée autour des concepts de classes et cohérence de classes (donc!) me semble tout à fait inadaptée à la compréhension des effets de l'Ena sur le corps social. Une lecture sociologique plus contemporaine, et disons plus axée sur les effets de réseaux liens et noeuds décisionnels, me semble plus pertinente que celle de corps classes et blocs.

- enfin, Kesler sous estime totalement les effets de la diffusion à l'ensemble de la société, structurellement, de ce qu'il nomme sans la nommer la cohérence idéologique des personnes issues de cette école (polytechnique en étant une autre...), et que l'on doit traduire par tout simplement pensée unique et dogmes. Le rapport de l'Ifrap très intelligemment développe largement un chapitre sur la main mise de l'Ena sur la "culture et ses instances" ; ce n'est pas un détail! Et cela échappe à Kesler...

En conclusion de ce très rapide post à la volée, mon point de vue est le suivant : pour ce qui concerne notre centre d'intérêt, la Démocratie, et notre autre sens d'intérêt, la revitalisation d'une société française à l'évidence paralysée et sans potentiel inventif au sein de ses structures dominantes et structurantes, le rapport de l'Ifrap est précieux, et peut très bien servir d'autres objectifs que la transformation de la France en antenne néolibérale, alors que celui de Kesler ne donne pas les perspectives d'analyse nécessaires pour cela et reste trop ancré dans le cadre de concepts et catégorisations sociologiques et d'idéologies politiques dépassés.

Bisou.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 13:26 par Invité

@ country et sylvie
Mince, c'était Marx le barbu??? Je pensais qu'il s'agissait du mollah omar dont tu parlais country lol :)

@sylvie
Chère patr pardon M'dame, sachez que la mule ne représente en rien à mes yeux un modèle d'animal auquel je souhaite être identifié :)
Ena Ifrap Kesler.
J'y reviens dans 5 minutes, un coup de fil à passer.



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 25 Nov 2010 - 9:42 par brusyl

@Jean-Marc

T'es une véritable mule sais-tu ?
Très chouette ! de belles discussions en perspective !

@country
marxiserai-je sans le savoir ?.. mais tu sais, je n'ai jamais prétendu qu'il n'avait dit que des conneries...

En fait non car marx aurait dit " quel est son environnement ? économique, économique et économique?"

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 24 Nov 2010 - 22:55 par country skinner

Bru a écrit:tout document est à interpréter selon plusieurs paramètres : quelle est son origine ? quel est son environnement? social, culturel économique ? quel est son but ?
Ca me rappelle un barbu et son analyse du role des idéologies, mais bon, je dis ca je dis rien...

hé hé

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum