Remettre l'Europe au service de ses peuples

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02022011

Message 

Remettre l'Europe au service de ses peuples




Une fois n'est pas coutume, un article intéressant de Laurent Pinsolle sur M2 :
http://www.marianne2.fr/Remettre-l-Europe-au-service-de-ses-peuples_a202383.html?com#comments
Le constat de cette Europe aux mains de la finance me parait très juste, faut-il pour autant tout détruire et abandonner l'euro alors qu'il suffirait de virer les anglais pour reconstruire une Union Européenne sur des bases démocratiques au service des peuples ? Bien évidemment, il faudrait dénoncer les traités néolibéraux de Maastricht et de Lisbonne (en particulier les articles qui interdisent le recours à la BCE pour les états, l'indépendance de la BCE du pouvoir politique, et tout ce qui concerne le libre-échangisme appelé "concurrence libre et non faussée par les technocrates de Bruxelles).
Bref y a du pain sur la planche. Mais il faut peser dans ce sens sur les débats politiques dans les différents partis afin de sortir de ce déni de démocratie.
Qu'en pensez-vous ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Remettre l'Europe au service de ses peuples :: Commentaires

Message le Ven 4 Fév 2011 - 6:29 par Invité

Donald, il ne faudrait pas te plaindre si ton lâcher de "commentaires" hallucinant recevait ce qu'il mérite, une baffe verbale argumentée.

Qui n'aura pas lieu...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 4 Fév 2011 - 1:23 par Donald11

Jean-marc a écrit:And don't listen to Duck, he is not aware about those new organisational tips and how they really can feed democraty revival.
C'est très lâche de parler de quelqu'un dans une langue étrangère qu'il ne comprend pas pour se la pêter haut ... car aussi haut sois-tu placé, tu n'es jamais assis que sur ton cul !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 4 Fév 2011 - 1:16 par Donald11

Jean-marc a écrit:(Ogm la main mise sur l'agriculture, le monde selon monsanto, la dictature de la pensée unique, mondialisation quand le fmi fabrique la misère, l'affaire clearstream raconté à un ouvrier de chez daewoo, main basse sur la nature, pas assez de volume, services publics en danger edf l'énergie en déclin, le bien commun l'assault final, etc...),
semble dispo en P2P ici. Pour le streaming, je sais pas.
Voilà la bonne méthode, allez sur des sites de P2P pour pirater des oeuvres dont on devrait plutôt soutenir leurs auteurs qui font oeuvre de salubrité publique en dénonçant nos horreurs, en achetant leurs bouquins. Y'a plein de librairies qui sont là pour les relayer. Mais tu vas me dire que c'est has-been tout ça !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 4 Fév 2011 - 1:11 par Donald11

Jean-marc a écrit:Concernant la responsabilité de la génération des 50/80 ans sur les mauvaises orientations prises depuis 30 ans jusqu'à hier matin, elle est indéniable.
Parce que les autres n'ont aucune responsabilité, c'est à dire les 20-50 qui se sont engouffrés comme un seul homme dans un individualisme forcené et un consumérisme échevelé ? C'est un peu facile jeune homme ... pas très élégant et relevant d'un racisme primaire anti-vieux. Je t'ai déjà posé cette question que tu as toujours éludée : qu'as-tu fait, toi, pour que tout ça change ? En tout cas, ça ne te dédouane pas de TES responsabilités !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 14:12 par Invité

Don't be afraid by exotic food, darling ;)
And don't listen to Duck, he is not aware about those new organisational tips and how they really can feed democraty revival.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 13:58 par brusyl

Euhhh : ta colère "Maginot" je préfère l'oublier au plus vite....
pour Yves Caseau : sorry but I did'nt find enough energy yet to do my homework ! you know, I'm a terrible procrastinator

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 13:29 par Invité

Non je ne sais pas pour cette suite.
Si effectivement tu souhaites mater le film sur Le cartable, souviens toi de ma "colère Maginot" vis à vis du numérique en général et du net en particulier :)

Tiens sinon tu as lu ça, qui concerne Acta mais pas sur son volet numérique, plutôt son volet médicaments.
Quoi qu'il en soit, le coeur du sujet est le brevet et la propriété de l'immatériel.
http://www.numerama.com/magazine/17935-acta-act-up-se-rejouit-d-une-menace-de-plainte-a-son-encontre.html

Sinon, tu as trouvé des trucs qui t'ont parlé et/ou nourri côté conférences de consensus, ou yves caseau? :)


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 12:56 par brusyl

merci mon loulou pour le lien vers "l'encerclement"

quant au film de Gillery que tu avais recommandé, j'ai bien mis dans mes petits papiers de le voir...Je vais m'y coller cet après-midi (une chance ! je ne travaille pas aujourd'hui)
A propos j'ai lu que Gillery avait essayé de sortir la suite du "cartable " : "l'école du meilleur des mondes", mais qu'il a été empêché de le faire par tous les moyens. Le président d'Attac avait écrit une protestation auprès de FR2, FR3, FR5 pour soutenir son projet. Sais-tu s'il est parvenu à faire son film ? (il avait aussi subi beaucoup de pressions après la sortie de son documentaire sur la mort de P. Beregovoy... il a l'air d'être un journaliste très dérangeant)
Il le présentait ainsi son projet "l'école du meilleur des mondes"

La crise « entretenue » de l'école gagne du terrain de jour en jour. Après deux années de retours encourageants et de contacts dans toute la France à propos de mon film « Le cartable de Big Brother », je décide de reprendre le travail et de développer un nouveau film d'auteur qui serait en quelque sorte, une suite.

Une suite comme un droit de suite, compte tenu de l'intérêt réel manifesté pour les thèmes développés dans ce film par de très nombreux acteurs de l'école en France et de citoyens vigilants répartis dans tout le pays et parfois isolés.

Une suite pour raconter, en la détaillant, l'entreprise de démolition du système public d'éducation nationale, afin d'en identifier les artisans et de dévoiler la direction que l'on fait prendre aux populations européennes dans un projet de société trouble et inquiétant.
Il s'est agi depuis 50 ans de procéder par étapes, de réformer de l'intérieur. Mais dans quel but ?
Pourquoi les commissaires européens refusent-ils aujourd'hui de communiquer sur les négociations en cours à l'OMC visant à libéraliser les services publics d'éducation ?
Pourquoi nos gouvernants cherchent-ils à imposer la formation tout au long de la vie, du berceau jusqu'au tombeau ?

Nous sommes dans une ère de régression.
La société néolibérale détruit un grand nombre d'acquis sociaux qui ont pourtant été jusqu'à présent les garants efficaces de la paix sociale.

Parce que nous avons grandi avec l'idée du progrès pour le mieux-être de tous,
parce que l'éducation pour tous est un droit que nous devons défendre,
parce que l'école est le melleur lieu d'apprentissage de la tolérance et du respect de l'autre,
parce que nous connaissons la valeur de la transmission humaine du savoir,
et enfin parce que nous voulons provoquer le débat sur la société du futur pour laquelle nous formons nos enfants,
rejoignez-nous !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 12:23 par Invité

L'encerclement, qui semble reprendre la thématique générale de ça

(http://cybermaquis.forumactif.org/t1500-l-education-le-marche-avide-et-en-mouvement-et-la-republique-figee-telle-la-ligne-maginot)

et nombre d'autres docus assez facilement touvables en P2P
(Ogm la main mise sur l'agriculture, le monde selon monsanto, la dictature de la pensée unique, mondialisation quand le fmi fabrique la misère, l'affaire clearstream raconté à un ouvrier de chez daewoo, main basse sur la nature, pas assez de volume, services publics en danger edf l'énergie en déclin, le bien commun l'assault final, etc...),

semble dispo en P2P ici. Pour le streaming, je sais pas.
thepiratebay.org/5666178/L________encerclement_-_La_d____mocratie_dans_les_rets_du_n____olib__.5666178.TPB.torrent

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 12:03 par brusyl

Et puisque l'Europe n'a pas l'air de vous passionner, parlons donc de la France.

Nan nan, L'Europe vaut bien la peine que l'on s'y arrête quelques instants tout de même !!

L'article de Pinsolle ? trop facile à mon sens... il a trouvé son bouc émissaire à tous les problèmes du moment... c'est l'Europe !
Analyse à courte vue car elle évite de porter un regard large, systémique sur l'évolution néo-libérale qui totalement chamboulé les relations économiques, sociales, humaines sur notre planète depuis quelques décennies .
L'Europe en est un des acteurs, c'est bien sûr, mais un acteur pas plus... en ce sens qu'elle fut le bras occidental de l'OMC chargé de mettre en place la politique que dénonce Pinsolle dans son article : déréglementation, réduction du rôle des états, destructions des barrières douanières (et donc parallèlement oeuvrer à l'affaiblissement du rôle des états) privatisations des services publics et des services, financiarisation de l'économie, abandon de la lutte contre le chômage.... tout cela dans le but de libérer le marché et d'assurer la libre extension des multinationales.
L'acte vraiment fondateur de cette "révolution" fut la création de l'OMC en 1995 (où les négociateurs n'étaient pas les états) et son principal accord l'AGCS (Accord Général sur le Commerce des Services) négocié pour l'Europe par P. Lamy. (et Lamy lui-même a avoué que l'AGCS était "avant tout un instrument au bénéfice des milieux d’affaires"
Et il faut bien comprendre que l'AGSC n'est pas un traité, un accord mais un processus , un calendrier de négociations permanentes auxquels doivent se soumettre les états, qui s'engagent à ces réformes neo-libérales pour le présent mais aussi pour l'avenir (à chaque étape, les états s'engagent à aller plus loin).

J'avais posté sur ce forum une excellente analyse de l'AGCS faite par Attac et comment cet accord tient désormais les états pieds et poings liés, quel que soit leur gouvernement, de gauche ou de droite... je vais essayer de te la retrouver.
Ce processus fut parfaitement compris par Attac ou les altermondialistes (voir les manifestations aux réunions de l'OMC, Seattle, Strasbourg récemment) mais totalement occulté par les medias et donc ignoré par la plus grande partie des citoyens.

A ce propos, un excellent documentaire vient de sortir " l'encerclement : la démocratie dans les rêts du néo-libéralisme".
Il est réalisé par un canadien et réunit des intervenants aussi prestigieux et intéressants que : Omar Aktouf, Normand Baillargeon
Donald J. Boudreaux, François Brune,Noam Chomsky,Michel Chossudovsky,François Denord, Susan George,Bernard Maris,Ignacio Ramonet

voici comment le réalisateur présente son documentaire :
Déréglementer, réduire la taille de l’État, privatiser, limiter l’infl ation plutôt que
le chômage, bref, fi nanciariser et dépolitiser l’économie : les différents dogmes de
cette pensée prêt-à-porter sont bien connus. Et s’ils s’immiscent lentement dans
nos consciences c’est qu’ils sont diffusés à travers un vaste et inextricable réseau
de propagande.
De fait, depuis la fondation de la Société du Mont Pèlerin, en 1947, les instituts de
recherche néolibéraux, ces think tanks fi nancés par des transnationales et des grandes
fortunes, propagent inlassablement la pensée néolibérale au sein des universités, dans
les médias, auprès des parlementaires, etc.
Cette idéologie qui s’affi che évidence, forte de la sanction historique et scientifi que que
semble lui avoir conférée la chute de l’URSS, a su intoxiquer tous les gouvernements,
de gauche comme de droite. En effet, depuis la fi n de la Guerre Froide, le rythme
des réformes néolibérales est allé sans cesse s’accentuant. Souvent imposée par la
force, que ce soit à travers les plans d’ajustements structurels du FMI et de la Banque
Mondiale, sous la pression des marchés fi nanciers et des transnationales ou même par
la guerre, la doctrine néolibérale s’étend dorénavant à la planète entière.
Mais derrière l’écran de fumée idéologique, derrière ces beaux concepts d’ordre
spontané et d’harmonie des intérêts dans un libre marché, par-delà la panacée de
la « main invisible », que se cache-t-il réellement ?

Il dure 16 minutes.. je n'ai pas encore déniché la version intégrale en streaming (un grand merci d'avance à qui le trouvera !!) mais on peut on voir de larges extraits sur la page suivante :
http://encerclement.info/extraits.html

Je vous le conseille vraiment à tous...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 10:49 par Invité

L'Europe m"intéresse bien entendu, mais je considère que sortir de l'Europe ou au moins s'affranchir du dictat de sa commission ne changera en rien le problème français, qu'il soit politique-démocratique ou économique ou social. Je rappelle donc toujours ce point de vue à ceux tels Pinsolle et ses proches ne parlent jamais des problèmes typiquement français et se focalisent sur leur ennemi extérieur fétiche, l'Europe. Leurs critiques mono-orientées sont la voie de la facilité.

Concernant les aspects institutionnels que tu (tu plus facile que vous, ok?) évoques, oui.
Difficultés toutefois.
- Le régime présidentiel est issu directement d'une culture typiquement française qui n'a pas su s'émanciper suffisamment de la monarchie, comme les usa, et dont la manifestation est le jacobinisme lié directement à cette vision descendante et centralisée du pouvoir ; il y a du "divin" dans la République, ce qui m'amuse beaucoup quand on connait les jacobins de 89. Faire évoluer cette culture profondément enracinées dans les esprits et surtout dans les pouvoirs installés n'est pas une mince affaire... Que la France soit le pays où internet crée autant de difficultés ''culturelles" est un signe de cet enracinement à mon avis.
- Quand on réfléchit au tirage au sort, il me semble qu'il faut le faire en songeant à : quels problèmes est il censé résoudre? Je ne suis pas pour le tirage au sort à 100%, non accompagné de l'acte de choix électif de la part des citoyens.

Concernant la responsabilité de la génération des 50/80 ans sur les mauvaises orientations prises depuis 30 ans jusqu'à hier matin, elle est indéniable.

Concernant M2, j'y passe de temps à autre mettre mon boxon, et dire à qui de droit ce que je pense de son article, ou de son commentaire. Mais je ne me sens pas impliqué suffisamment dans la vie et dérive de ce journal en ligne ou papier pour signer une pétition ou agir contre lui de manière méthodique et concertée. Ils sont sans avenir à mon avis, et la nomination récente de Julliard est comme un enterrement ; on ne relance pas un journal dans le contexte actuel en faisant appel à de tels vieux pots.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 9:52 par Invité

Jean-marc a écrit:Melody, puisque tu poses la question, je pense que pour remettre l'Europe au service des peuples il faut commencer par remettre la démocratie française au service du peuple français.
Je ne connaissais pas cet article, mais le classement de la France au 27e rang des démocraties européennes ne m'étonne guère. Et puisque l'Europe n'a pas l'air de vous passionner, parlons donc de la France.
Je pense que notre régime présidentiel est à la source de nos maux présents et qu'il est urgent de passer à une sixième république avec un véritable régime parlementaire et représentatif (avec donc une dose de proportionnelle, non cumul et limitation des mandats). Il est tout aussi anormal que nos députés soient tous issus quasiment de l'ENA et que les classes ouvrières, employés ainsi que les femmes soient si peu représentées. Et ce qui me révolte le plus c'est que la politique soient devenue un machin aux mains de professionnels, alors que cela devrait être l'affaire de tous les citoyens. Alors peut-être qu'un tirage au sort pour certaines fonctions (conseillers municipaux ou généraux par exemple) serait une bonne idée afin d'impliquer davantage nos concitoyens dans la vie de la cité ?
D'autre part, je pense que nous sommes arrivés à cette déliquescence au niveau européen (avec dogmes ultralibéraux et si peu de démocratie en son sein) c'est aussi la faute de notre génération, qui s'est franchement reposée sur les lauriers qu'ont obtenus nos grands parents de haute lutte en pensant que "nosacquissociaux" étaient irréversibles et en se vautrant dans la con-sommation à outrance. Il a fallu tout de même un grand choc (une crise systémique mondialisée), pour que nos consciences assoupies se réveillent un tant soit peu, mais vu la participation aux mouvements sur les retraites (ils étaient où les 5 millions de chômeurs ?) la grande majorité dort encore, bercée par le ronron merdiatique néolibéral. Alors quelles actions citoyennes pour réveiller le peuple ? à notre niveau je pensais qu'une sorte de pétition sur M2 des mariaunautes mécontents de l'augmentation des articles pipolisants et d'un traitement inégal de l'information des candidats, serait nécessaire.
Je suis franchement révoltée par les articles récents sur eva Joly et Mélenchon sur M2, c'est à hurler ce décervellement, ils nous prennent vraiment pour des cons !
lire ici :
http://www.marianne2.fr/Candidate-Eva-Joly-peut-mieux-faire_a202120.html
ou là :
http://www.marianne2.fr/Les-femmes-talon-d-Achille-de-Melenchon_a202386.html
rien sur le fond, leurs idées : ça doit faire peur à l'oligarchie financière alors ces journaleux ne traitent que de la forme, toujours pour les ridiculiser ou ringardiser, et mise en avant du messie DSK (candidat officiel de cette même oligarchie)!
Je propose donc déjà d'intervenir systématiquement sur de tels articles, de façon massive et concertée entre nous afin de décourager la rédaction de proposer ce genre d'articles, en menaçant de nous désabonner de Marianne papier de façon massive et concertée s'ils continuent à promouvoir le TINA.
Cela pourrait prendre la forme d'une pétition des mariaunautes indignés,( car l'indignation est à la mode depuis le succès de Hessel,) de la dérive de leur journal préféré qui à l'origine se voulait pluraliste et forcément anti pensée unique.
Qu'en pensent les maquisards ? (je ne sais toujours pas par quel sobriquet vous désignez notre communauté lol)

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 3 Fév 2011 - 2:11 par Invité

Melody, puisque tu poses la question, je pense que pour remettre l'Europe au service des peuples il faut commencer par remettre la démocratie française au service du peuple français.
Voir infos sur billet M2 de Casasus et surtout les commentaires.
http://www.marianne2.fr/Qui-sont-les-pays-les-plus-democratiques-en-Europe_a202380.html?com#last_comment

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 2 Fév 2011 - 21:51 par Invité

Je pense que c'est dans l'intérêt des USA que l'euro se casse la gueule, car c'est une monnaie de réserve concurrente. Moi, je serai plutôt pour une monnaie commune, à parité fixe mais révisable, comme ça l'a été avant l'euro, car l'Europe n'est pas une zone économique optimale et que l'Europe politique n'existe pas.
Je pense , au contraire, qu'il faut continuer à se battre sur la forfaiture de Lisbonne, car il s'agit là d'un déni évident de démocratie, et de plus ce traité nous lie pieds et mains par des politiques économiques néolibérales qui y sont inscrites noir sur blanc. De toute façon, on ne décide plus rien à l'échelle nationale, alors il faut se battre là où se prennent les décisions, non ?
J'approuve donc les positions de Mélenchon à ce sujet, bien qu'étant anti-communiste primaire.
Alors j'ai un vrai problème pour les élections, car je ne me sens représentée par aucune structure politique. j'aspire à une aliance entre EE et le FG, mais ça se fera pas car trop d'égos et boutiques électorales à défendre (+ les subventions aux partis ayant dépassé 5%). Et vu que les Français sont majoritairement à droite (on se demande pourquoi ?), je me sens donc de plus en plus révolutionnaire (lol).

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Fév 2011 - 21:34 par Mister Cyril

Bon étant donné que je suis un expert en tout, pourquoi pas en économie...hélas (débat chez Taddéi lundi avec Todd entre autres), il me semble que l'Euro se cassera la gueule (ou pas!) mais que les décisions politiques pèseront peu ou pas dans ce fait économique qui a été retiré du cadre démocratique (la monnaie c'est trop sèrieux pour la laisser aux élus du peuple). Il en est de même pour l'ensemble de l'Union qui avec les traités félons de Maastrich et Lisbonne (là je m'amuse un peu, je parle pas comme ça d'habitude) ont définitivement coupés le peuple de cette idéologique internationaliste et pacifique!
La forfaiture de Lisbonne est justement le sujet qui m'a fait découvrir le forum de Marianne est de sympathiser avec les menbres les plus éminents de ce forum...et j'avoue que je n'attends plus grand chose de ce côté là (mais je suis pour l'exclusion des rosbeaf euh pardon;..de nos amis britanniques. La directive Bolkestein (phonétiquement) est plus que d'actualité avec la casse de tous les services publics, santé et éducation en tête (mais pas les CRS on sait jamais ça pourrait servir)...bref aujourd'hui il m'est impossible de voter voire de discuter politique avec des personnes qui ne mettent pas en préalable une rupture nette avec les traités néo-libéraux (après j'ai dit ça j'ai rien dit...)...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 2 Fév 2011 - 20:10 par Invité

Bonsoir Brusyl,

je n'ai pas accès au comptoir (apparemment il faut un accès spécial) alors je ne sais pas trop où faire ma présentation. Comment vous nommez votre communauté ? : cybermaquisards , mariaunautes désenchantés ?
Bon, ce sujet n'est pas vraiment économique mais plutôt politique, mais il est vrai que l'économie politique a pris tellement le pas sur la politique qu'il me semble difficile de ne pas l'évoquer. Ainsi, pour ceux qui ont lu le TCE, la partie politique ne fait qu'un petit morceau de ce traité, le reste étant consacré au fonctionnement économique, ce qui bride d'ailleurs toutes les velléités d'acteurs politiques en matière de réforme du capitalisme financier.
La "concurrence libre et non faussée" y est inscrite en tant que dogme, excluant de ce fait toute politique protectionniste. Il en résulte aussi une mise en concurrence de tous les services publics. Et que dire de l'éducation nationale que la sarkozie a décidé de sacrifier.
Pour une fois y avait plusieurs articles intéressants aujourd'hui sur M2. Je ne sais pas si c'est la perspective d'une pétition des mariaunautes qui a déjà fait bouger les lignes (lol) mais pas d'article people aujourd'hui.
Excusez-moi si je mélange les sujets, mais je n'ai pas encore tout compris du fonctionnement de ce forum ;-)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Fév 2011 - 19:52 par brusyl

Bienvenue Melody

mince de mince, l'économie n'est pas ma tasse de thé mais tu trouveras ici des experts en la matière.... mes dadas seraient plutôt du côté de l'organisation de notre démocratie (formation en droit et science po oblige !) et les grandes pensées philosophiques et politiques et enfin, le macramé (cela, c'est pour faire plaisir à Jean-Marc !)
je te promets d'aller lire l'article et de me triturer les neurones pour tenter d'en sortir quelques commentaires pas trop idiots.

J'ai une question : m'autorises-tu à poster ici la présentation de toi que tu m'as envoyée par e-mail pour que tous les membres puissent faire ta connaissance ?
Remarque, maintenant que tu as accès à ce forum, tu peux le faire toute seule , si tu le souhaites...A toi de voir !

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum