Internet contre le G8 : « Aidez-nous à garder Internet libre »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18052011

Message 

Internet contre le G8 : « Aidez-nous à garder Internet libre »




par Camille Gévaudan
http://www.ecrans.fr/Internet-contre-le-G8-Aidez-nous-a,12752.html

Aux armes, citoyens du Net ! « Nous vivons un tournant dans la toute jeune histoire du web : à partir d’aujourd’hui, le réseau peut devenir un outil bénéfique pour nos sociétés, vecteur d’éducation et de culture, ou prendre le chemin totalitaire de la surveillance et du contrôle. » Ce n’est pas le scénario catastrophe d’un roman de science-fiction pour adolescents, mais l’expression d’une réelle inquiétude ressentie par un nombre croissant d’internautes, de collectifs et d’associations observant les projets de régulation de la Toile.

Ils s’appellent Quadrature du Net (en France), Institute of Network Cultures (aux Pays-Bas), Digitale Gesellschaft (en Allemagne), Boing Boing (site anglophone), Free Art and Technology (de partout)... La liste s’agrandit d’heure en heure. Et ils lancent aujourd’hui un appel à contributions avant la tenue très prochaine d’un « G8 de l’Internet » à Paris.

Tous les internautes sensibles au climat politique actuel autour du Net, ce vil « far-west » que les puissants veulent « civiliser » à coup d’Hadopi, d’Acta, d’Ipred, de Loppsi mais aussi de surveillance et de censure, ailleurs dans le monde, sont invités à se manifester sur g8internet.com ou y suivre l’actualité des e-rebelles. Pour l’instant, seul un vibrant appel — en cours de traduction — est lisible :

Hôte de ce G8, le président de la République française Nicolas Sarkozy veut mettre en place un contrôle centralisé de l’Internet. Il a convié les dirigeants étrangers à ce sommet pour évoquer avec eux l’« Internet civilisé », un concept qu’il a emprunté au gouvernement chinois. En jouant sur des peurs telles que celle du « cyber-terrorisme », leur objectif est de généraliser des règles d’exception pour établir un état de censure et de contrôle, sabotant au passage la liberté d’expression et les libertés civiles.

Le texte est publié sous licence Creative Commons BY SA, qui autorise sa libre circulation à condition que l’auteur (« G8 vs INTERNET ») soit cité. « Aidez-nous à protéger nos droits et à garder un Internet libre, appelent-ils, par tous les moyens de communication que nous avons à disposition. » Il s’agit d’abord de recruter de nouveaux acteurs, militants, artistes, pour signer et relayer l’appel, mais aussi de créer toute forme de contenu numérique ou non et d’en envoyer une copie au collectif pour publication sur leur site.

On suivra la mobilisation de près.
avatar
country skinner
Admin

Nombre de messages : 2419
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Internet contre le G8 : « Aidez-nous à garder Internet libre » :: Commentaires

Message le Mer 18 Mai 2011 - 17:04 par Invité

Bien comprendre ceci à mon avis.

Au delà des aspects économiques, cette réunion sous la houlette du slogan "internet civilisé"
est directement liée à la politique.

La relation avec ce qu'il vient de se passer en Espagne, ce qu'il s'est passé précédemment dans plusieurs pays d'Europe (oublions le cas du maghreb pour rester focaliser sur finance/politiciens...)

cad une jeunesse (appuyée par une trop!!! faible partie des classes d'âges supérieures), s'organisant via le net et les réseaux sociaux,
en dehors de tous partis politiques et syndicats,
contre les partis politiques et les syndicats même,

est en train de commencer à faire ce qu'il y a à faire : dire STOP à l'insulte permanente faite aux peuples et à leurs intérêts biens sentis.

L'invitation de Zuckerberg le créateur et maitre de Facebook à ce e-G8 est un signal.
Facebook est le maillon faible de cette nouvelle forme d'engagement politique hors partis et revitalisateur de démocratie.
Les salops l'ont compris.
Mais les salops ont déjà perdu, c'est l'Histoire.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 18 Mai 2011 - 11:05 par brusyl

hmm, le titre de l'article "aidez-nous à GARDER un internet libre" me semble pas très bien choisi pour un pays comme le notre qui a une des législations les plus restrictives et répressive sur Internet.
Ceci a valu un classement d'après Reporters sans frontières à la 44° des pays pour leur liberté d'expres​sion(pour comparaison, la France a perdu 33 place depuis le début du classement en 2002)

Mais l'article a raison, il faut suivre cela de près, le pire est toujours possible...

Tiens petite information intéressante, et pan dans le cul d'Hadopi : la collecte des adresses IP est actuellement suspendue suite à cela....

Les techniques de surveillance des réseaux peer-to-peer, un mot de passe en clair, des adresses IP d’internautes pris en flagrant délit de piratage, le nom de l’œuvre qu’ils ont téléchargée, une liste partielle des films surveillés, etc. C’est un sacré pactole qu’a laissé fuiter Trident Media Guard (TMG), la société chargée de traquer les pirates pour le compte d’Hadopi. Ce week-end, selon Numérama, le blogueur Olivier Laurelli - plus connu sous le pseudonyme de Bluetouff - a mis la main sur des milliers de données de ce genre. Et sans avoir piraté quoi que ce soit ! C’est là le point le plus inquiétant de l’affaire, qui risque d’ébranler sérieusement la confiance que l’on pouvait avoir dans le système de riposte graduée : toutes ces informations ultra sensibles étaient accessibles en clair, sur un serveur de TMG ouvert à tout vent. Le secrétaire général d’Hadopi, Eric Walter, a annoncé hier que «par mesure de précaution, l’Hadopi a décidé de suspendre provisoirement son interconnexion avec TMG». En attendant des éclaircissements sur la faille, la Haute Autorité puisera dans le stock de constats d’infractions dont elle dispose déjà pour envoyer ses avertissements. Il suffisait d’un navigateur et de l’adresse IP du serveur pour en voir le contenu. Et, à l’heure où nous imprimons, la faille ne semble pas avoir été corrigée…

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum