Aux estropiez de la cervelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

09092011

Message 

Aux estropiez de la cervelle




Or donc, le programme du Front de Gauche est sorti. Il porte le doux titre de "Ce que nous voulons : l’humain d’abord !". Il ne reste plus qu'à définir ce qu'est l'humain. Vers l'an 1600 et quelque chose Antoine de Boesset proposait ceci : Ballet des fous et des estriopiez de la cervellle."
http://www.youtube.com/watch?v=GxOe3jRgspM&feature=related

C'est là que se situe le pari. Quelle place pour notre part de folie qui ne se limite pas seulement à ce qui nous amuse. Comment contenir et laisse libre cours à tout cela, quelle place nécessaire laisser à notre folie, notre part la plus créative sans que cela nuise trop aux contraintes de la société ?

Amicalement
Franz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Aux estropiez de la cervelle :: Commentaires

Message le Sam 10 Sep 2011 - 12:03 par Invité


Intéressant en effet. J'avais lu les théories, volontairement provocatrice d'un gynécologue, Michel Odent, qui prétendait que l'homme descendait d'un singe qui, pendant un temps se serait marinisé (phénomène qui a été constaté dans certains archipels de la mer de Java).. Remarquant que notre peau avait plus de rapport avec celle d'un dauphin, notamment en ce qui concerne les glandes sudoripares qu'avec celle d'un chimpanzé. Ceci pour dire que le "progrès" n'est pas forcément linéaire et peut emprunter tous les possibles dans la mesure où nous n'en constatons qu'un pointillé très lâche.

J'avoue que j'ai le même goût pour toi (dont il faut parfois se méfier) pour tout ce qui remet en cause les certitudes et l'arrogance des scientifiques. Je me souviens que, lors d'une conférence, Coppens partant du seul morceau de mâchoire dont il disposait pour imaginer la vie de sa trouvaille, prétendait qu'il s'agissait d'une adolescente parce que l'on avait identifié des dents de lait. Et je me suis souvenu que mon épouse, âgée alors de 55 ans en avait aussi. J'espère qu'ils ont d'autres moyens que ça pour sortir leurs conclusions.

Les théories sont faites pour avancer. En les remettant en cause. Le problème est qu'il s'agrège des intérêts et des susceptibilité qui amènent les tenants à utiliser des biais irrationnels pour les imposer aux contestataires. En refusant d'admettre que la science avance en repoussant les limites de la connaissance ce qui amène chaque fois plus de questions que de réponses. Or, c'est à partir de connaissances sommaires, partielles et en parfois erronées que l'on impose la technoscience. En jouant en ce cas aux apprentis sorciers. On le voit pour les OGM qui interviennent dans les mécanismes de l'évolution alors que nous sommes loin de la comprendre. D'autant moins qu'elle s'inscrit dans une échelle du temps qui nous échappe totalement.

Bises
Franz

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 10 Sep 2011 - 11:25 par brusyl

A propos de la définition de l'humain...

Une découverte vient d'être révélée qui explose toutes les théories des paléontologues. Des squelettes préhistoriques découverts il y trois ans en Afrique du Sud viennent de révéler leurs secrets
voir ici par exemple (mais il y a quantité d'articles sur le web) :

http://www.nationalgeographic.fr/actualite/nouvelles-revelations-sur-l%E2%80%99australopithecus-sediba-le-chainon-manquant/7910673/

De deux choses l'une : soit ces squelettes sont ceux d'un être faisant la liaison entre l'australopithèque et l'homo. Alors cela remet totalement en question la théorie certifiée par tous les paléontologues qui attribuait à l'homo habilis la découverte de l'outil.
Il y en a un aussi qui ne doit plus savoir où il habite, c'est notre brave Coppens et sa théorie de l'East Side Story, théorie déjà bien abîmée par la découverte par Brunet dans l'ouest de l'Afrique d'ossements bien plus anciens d'australopithèque que sa Lucy, mais maintenant totalement explosée par cette découverte en Afrique du Sud d'êtres plus évolués .

Soit ces squelettes ne sont pas nos ancêtres, ils sont des cousins, une des branches de l'arbre de l'évolution qui n'aurait pas porté de bourgeons. Cela démontre alors la coexistence dans le même temps de plusieurs espèces humaines, à différents stades d'évolution et que ne sont pas forcément les plus évolués qui ont résisté.

Cela me réjouit vraiment, non pas du tout parce que cela conteste la théorie de l'évolution , je crois à celle-ci en principe dominant.. mais que cela remet en cause la pensée unique scientifique qui veut attribuer une seule cause, un seul principe à l'évolution humaine : celle de progrès. En fait tout n'est pas si simple que cela : les progrès, les régressions, le hasard aussi. Cette complexité remet en cause tout le "story telling" du progrès que nous assènent les scientistes.
Un autre remise en cause de cette idéologie dominante est la réhabilitation actuelle de l'homme de Néanderthal. Antérieur à l'homme de Cro-magon , puis disparaissant, il nous fut présenté comme un bon gros neu-neu bien rustique, incapable de s'adapter et donc supplanté par le Cro-magon, à l'intelligence plus développée...Or on découvre que Néanderthal avait une pensée, une langage, pratiquait des formes d'arts,maîtrisait parfaitement la technique de l'outil et avait une pensée métaphysique...On pense même maintenant (alors que cette théorie était autrefois digne de tous les autodafés scientifiques) qu'il y eut croisement entre lui et Sapiens sapiens ! (de études de comparaison de génome l'ont prouvé)

Voilà qui complique singulièrement toute tentative de définition de l'homme !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 10 Sep 2011 - 11:00 par Invité

Pas moyen d'accéder à la dite conférence de Jacquard. Faut-il financer au préalable ? Pour le livre de Michel Serre, faudra que le lise en effet. Pas assidté à la conférence. On répondra donc une autre fois. Merci pour ces pistes.

Amicalement
Franz

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 9 Sep 2011 - 23:22 par Donald11

Bonsoir François,

Une première réponse ici ....

Une autre définition ici ....

Et pour ceux qui possèdent une machine à remonter le temps, rendez-vous ici ....


Encore faudrait-il définir la folie, et notre folie, ainsi que cette part de nous-mêmes la plus créative ... comme tu dis !

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum