Ce n'est pas un fake.... si ! c'est un fake

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

27092011

Message 

Ce n'est pas un fake.... si ! c'est un fake




Au début, certains télespectateurs se sont demandés si la BBC s'était faite avoir, si Alessio Rastani était un vrai trader cynique, ou un faussaire de génie ? Voire même un membre des célèbres Yes Men qui ont trompé jusqu'à des chefs d'Etat… Il fait dire que ce trader américain a donné une interview très provocatrice sur BBC-TV, trop crue pour être vraie.

Les raisons de la méfiance ? Présenté comme un « trader indépendant », Rastani a tenu des propos d'un cynisme rare, qui correspondent peut-être à ce que beaucoup d'acteurs du monde de la finance pensent, mais ne diraient pas à l'antenne :

* il y a de l'argent à gagner dans une récession, « je rêve la nuit d'une récession »…
* peu importe le sauvetage de l'euro, de la Grèce ou de l'économie mondiale du moment qu'on gagne de l'argent ;
* « ce ne sont pas les gouvernemens qui conduisent le monde, c'est Goldman Sachs qui gouverne le monde… »

Et cette prévision apocalyptique :

« Dans quelques mois, les économies de millions de personnes se seront évaporées. »


« Il suscite tellement d'intérêt que le site des Yes Men est down »

Depuis la diffusion de cette interview, lundi, au cours de laquelle le trader n'a pas non plus impressionné par son élocution ou ses qualités intellectuelles, les blogueurs sont partis en chasse : Alessio Rastani est-il un « fake », comme on surnomme les imposteurs sur la Toile ? Ou simplement, la BBC a-t-elle interviewé un trader arrogant et répugnant ?

Le chef du service économique de la BBC, Robert Preston, a « tweeté » mardi qu'il maintenait qu'Alessio Rastani était un vrai trader :

« Nous avons parlé ce matin de nouveau au trader. Et selon nos informations, il est vraiment un trader indépendant, et pas un Yes Man ».

Un peu plus tard, c'est la direction de la BBC qui publiait un communiqué pour dire qu'après enquête, il n'y avait aucune raison de douter de l'identité du trader.

Capture d'écran du communiqué de la BBC.

Les Yes Men ont eux aussi démenti, après une déferlante de requêtes sur leur site devenu injoignable, comme le fait observer sur Twitter Fabrice Pelosi, du site Yahoo Finance :

« @alessiorastani suscite tellement d'intérêt que le site des Yes Men est down, lien vers le démenti http://t.co/zhIZmeIJ »

Capture d'écran du compte Twitter de Fabrice Pelosi.

Si c'est une supercherie, elle est bien faite. Alessio Rastani a même son compte Twitter, des tweets sérieux sur les jours précédents et quelque 7 000 abonnés.

Capture d'écran du compte Twitter d'Alessio Rastani.

Et si, au bout du compte, la vérité, qui semble certes invraisemblable, était qu'il y a effectivement des traders qui pensent que la crise, c'est un bon coup à se faire beaucoup de pognon.

avatar
brusyl
Admin

Nombre de messages : 3110
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Ce n'est pas un fake.... si ! c'est un fake :: Commentaires

avatar

Message le Mer 28 Sep 2011 - 22:34 par brusyl


Pour tous ceux qui ont travaillé sur les marchés, ce qu'il dit est une évidence

Bien sûr ! confert cet article mentionnant un rapport que Goldman Sachs a envoyé à tous ses bons clients, qui tient exactement le même discours.
NB : Un site français qui évoquait ce rapport a été immédiatement sanctionné par l'AMF (Autorité des Marchés Financiers) et son article a disparu


Goldman Sachs prévoit un effondrement économique et un krach mondial

«Le monde financier est sur le point d’entrer en mode panique»- Goldman Sachs recommence. Goldman annonce au public que tout va bien, mais ils conseillent en même temps à leurs plus gros clients de parier sur un énorme effondrement financier. Un rapport de 54 pages écrit par Alan Brazil, leur tacticien, a été distribué aux clients de l’établissement. Le grand public n’est pas censé lire ce rapport. Des gens du Wall Street Journal ont heureusement mis la main sur une copie et nous ont informés de quelques détails.

Il semble que Goldman Sachs pense en secret à un futur effondrement financier, et ils ont de très intéressantes idées sur la manière de gagner de l’argent dans cet environnement financier turbulent où nous allons bientôt pénétrer. Brazil précise dans le rapport que le problème de la dette US ne peut être résolu par une dette supplémentaire, que la crise de la dette souveraine de l’Europe va encore s’aggraver et qu’un grand nombre d’établissements financiers européens sont au bord du gouffre. Si les plus hautes sphères du monde financier en parlent, nous devrions commencer à nous y intéresser.

Selon le Wall Street Journal, Brazil pense qu’un capital d’au moins mille milliards de dollars serait nécessaire pour renflouer les banques européennes ; que de petites entreprises américaines, autrefois source d’emplois sont languissantes ; et que la croissance chinoise peut ne pas être durable.

La communauté financière mondiale vit actuellement dans la peur. Comme je l’écrivais l’autre jour, le monde financier est sur le point d’entrer en mode panique. Les choses pourraient commencer à se disloquer n’importe quand. La plupart de ces grandes banques ne vont pas admettre publiquement à quel point les choses vont mal en ce moment, mais il y a une grande panique en privé.

Le plus surprenant peut-être dans tout ce qu’indique le rapport concerne les problèmes de dettes américaine et européenne. Par exemple, l’extrait suivant semble tout droit sorti du blog »The Economic Collapse Blog » (« Le Blog de l’Effondrement Économique »)…

Régler un problème de dette avec une dette supplémentaire n’est pas résoudre le problème sous-jacent. La croissance de la dette du Trésor américain a financé le consommateur mais n’a pas eu suffisamment d’impact sur la croissance de l’emploi. Les USA ont-ils la capacité de déprécier la monnaie mondiale de base ? »

Rappelez-vous que cette affirmation ne vient pas d’un gars quelconque sur Internet. C’est un analyste de haut niveau qui l’a mise dans un rapport pour des investisseurs spécialisés. Le rapport entre aussi dans les détails de la crise financière européenne. Brazil écrit comment l’euro se dirige vers des problèmes et comment des douzaines d’institutions financières d’Europe pourraient être en danger d’effondrement.

Mais quel que soit l’environnement, Goldman Sachs pense pouvoir gagner de l’argent. Voici le résumé des conseils de Brazil par Business Insider sur la manière de gagner de l’argent sur le dos de l’effondrement européen à venir…

- Achetez une option de 6 mois sur l’euro contre le franc suisse, en pariant ainsi que l’euro chutera contre le franc (le franc étant la monnaie estimée par Goldman comme la plus surévaluée au monde)

- Achetez un »credit default swap » de 5 ans indexé sur la dette européenne, le iTraxx 9. Ceci en pariant que certaines de ces sociétés seront en défaut et que votre police d’assurance paiera.

Ceci est tellement typique de Goldman Sachs. Ils vont dire quelque chose en public et puis tourneront casaque et feront exactement le contraire en privé.

Avant la crise financière de 2008, par exemple, Goldman Sachs a collecté des titres hypothéqués qu’ils savaient être de la foutaise et les ont vendus à des investisseurs comme s’ils étaient cotés triple A. Le pire c’était que Goldman pariait souvent en privé contre ces mêmes garanties. Le PDG de Goldman Sachs a même reconnu que sa banque d’affaires avait eu un comportement indécent durant les années 2006 et 2007.

Pour en savoir plus sur toute cette histoire, lisez cet article : « Comment Goldman Sachs s’est fait des dizaines de milliards de dollars sur le dos de l’effondrement économique américain en 4 faciles étapes. » Goldman Sachs va-t-il en payer les pots cassés ? Non, bien sûr que non.

Ils se feront bien un peu taper sur les doigts de temps en temps, mais la réalité est que les plus hauts niveaux du gouvernement se trouvent essentiellement composés d’ex-employés de Goldman Sachs. Goldman est l’une des banques »trop grosses pour couler » et ils vont continuer à faire ce qu’ils veulent.

Le pouvoir des banques « trop grosses pour couler » continue malheureusement de s’accroître. A l’heure actuelle, les « six grosses » banques (Goldman Sachs, Morgan Stanley, JP Morgan Chase, Citigroup, Bank of America et Wells Fargo) possèdent maintenant des avoirs équivalents à 60% du PNB américain.

Goldman Sachs fut le deuxième plus gros donateur dans la campagne de Barack Obama de 2008, donc ne vous attendez pas à ce qu’Obama fasse quelque chose à ce sujet. Nous avons un système financier très profondément corrompu et toute cette corruption est la raison principale pour laquelle les choses partent en morceaux.

Le rapport de 54 pages mentionné ci-dessus est malheureusement exact – nous faisons réellement face à un krach mondial dû à la dette et nous nous dirigeons vers un effondrement économique. Vous n’entendrez pas la vérité par les médias dominants ou par la voix de nos hommes politiques, parce que « garder le calme chez les gens » est beaucoup plus une priorité pour eux que de dire la vérité.

La crise de la dette aux USA est non viable et la crise de la dette en Europe est non viable. Nous sommes justesdans le calme précédant la tempête, et personne ne sait exactement quand la tempête va se déchaîner. Mais qu’il ne subsiste aucun doute, elle surviendra.

La stupéfiante prospérité dont nous avons joui pendant ces dernières décennies a été largement une illusion générée par la dette. Ce fut une grande fête tant qu’elle a duré mais, maintenant elle touche à sa fin et les conséquences du krach à venir vont être absolument horribles.

Soyez vigilants et préparez-vous. Nous ne savons pas exactement quand l’effondrement aura lieu mais il est définitivement en route et maintenant même Goldman Sachs l’admet.


http://www.letemps.com.tn/article-58828.html

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Sep 2011 - 18:58 par Mister Cyril

On nous dit que cela pourrait être un acteur, mais le fait même que le doute soit possible est significatif du discrédit généralisé à l’encontre de ce que font ces gens.

On nous dit que c’est un outsider, qui ne représente rien ni personne. Mais justement, seul un outsider pouvait dire cela, et pas un employé de banque qui serait viré dans la minute.

On nous dit que c’est un sociopathe ou un psychopathe, selon l’école psychiatrique dont on revendique l’autorité, mais cela ne résout pas la question. Est-ce que l’on n’a pas déjà montré sur le blog de Paul Jorion et depuis longtemps que tous les traders sont des sociopathes qui font précisément ce qu’il prétend faire ? C’est de cela dont ils doivent se défendre en général, et pas à propos de ce particulier là.

Peu importe qui il est, ce qui importe c’est ce qu’il dit, et comment c’est pris. Ce qui nous intéresse, ce sont les effets de vérité créés par des discours, même faux.

Par exemple, de par les réactions qu’ils suscitent :

•Incrédulité : de ceux qui croyaient encore que les marchés étaient socialement utiles.
•Disqualification : par ceux qui ont des raisons de faire croire que les marchés sont socialement utiles.
•Confirmation : pour ceux qui ont cessé de croire ou n’ont jamais cru que les marchés étaient socialement utiles.
Braves spéculateurs pères de famille, Mr Alessio Rastani vous tend le miroir de Dorian Gray. Non pas que vous vous y soyez vus éternellement jeunes et avenants mais tout de même bien justifiés de penser à vos vieux jours et « à l’avenir de vos enfants ». Il vous montre ce que c’est que quelqu’un qui prend réellement au sérieux le fait de croire que le monde sera le même après la fin du monde, qu’il y a une crise, dont on peut profiter, et même le plus grand nombre, mais que ce ne sera pas vraiment une crise puisque tout sera encore comme avant. C’est complètement absurde en plus d’être moralement ignoble.

Mr Alessio Rastani, qu’il soit un personnage réel ou fictif, vous parle d’un monde où cela n’a pas de sens d’avoir des enfants. Mais ce n’est pas pour cela que vous lâcherez votre cassette, n’est-ce pas ? C’est une partie de votre âme, de vous-même, c’est là que vous avez mis toutes vos angoisses et tous vos espoirs. Précipiter la déroute tout en se berçant de l’illusion que c’est la meilleure chose à faire tout autant que l’on n’y est pour rien puisque l’imagination humaine est décidément sans limite.

Il reste la réaction normale de milliers de gens normaux, qui pensent que l’activité de tous les petits Alessio Rastani est socialement néfaste, et comme telle doit être interdite, maintenant. Des milliers de gens normaux qui ont pour ambition normale de mener une vie juste et décente, pour lesquelles l’accumulation infinie ou pas de richesse est un comportement indécent, anormal et dangereux. Ces milliers de gens dont on nous a prétendu qu’ils n’existaient pas. Ceux qui vont faire le monde de demain, forcément, puisque les autres sont en train de s’auto-détruire.

Braves petits spéculateurs bons pères de familles, accrocs à l’or ou à la pierre, il est encore temps de ne pas finir en Alessio Rastani de médiocre envergure. On vous a menti et on vous a trompé. Vous pouvez encore parler à votre voisin afin de construire un monde commun.

Il n’y a pas si longtemps la figure du trader était encore le modèle de réussite proposé à l’admiration des foules rêveuses. Il est en passe de devenir la figure la plus haïe et la plus méprisée du monde moderne.

C’est cela qui est significatif, et ce n’est pas un bon signe pour le capitalisme, s’il en fallait d’autres pour prouver son agonie…

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Sep 2011 - 16:27 par country skinner

La personne importe peu, c'est son discours qui est significatif :
Pour tous ceux qui ont travaillé sur les marchés, ce qu'il dit est une évidence : Il y a de l'argent à gagner quand les marchés décalent, dans un sens ou dans l'autre. La spéculation se nourrit de l'instabilité... Une récession sévère permettrait d'enrichir tous ceux qui l'auraient anticipée.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Sep 2011 - 16:02 par brusyl

Si ! c'est un fake mais malheureusement pas un yes man, juste un mec petit spéculateur qui s'est fait passer pour un trader indépendant

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 28 Sep 2011 - 13:12 par Mister Cyril

mouais je le trouve pas si à l'aise que ça le monsieur; fake ou pas fake je pense que ça doit se trouver des traders pareils...cynique? non professionnel les monsieurs!

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum