La crise a encore frappé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

05122011

Message 

La crise a encore frappé




Non, ne riez pas, même sous cape. La nouvelle m'a bouleverse ! Suite aux mesures d'austérité priseS pour redresser l'Italie, Mario Monti renonce à son salaire !!! Oui, vous avez bien lu. Je propose de lancer immediatement un montithon pour que cet homme retrouve toute sa dignité ! Vous ne tolèreriez pas, j'en suis sur, de le voir oblige d'aller chercher ses repas aux restos du coeur !
C'est ici ...


Dernière édition par Donald11 le Lun 5 Déc 2011 - 20:27, édité 1 fois

_________________
Les hommes qui ont pris la résolution de détester leurs semblables ignorent qu'il faut commencer par se détester soi-même.
avatar
Donald11
Admin

Nombre de messages : 2689
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 66
Localisation : Sud ouest (magret et foie gras)

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La crise a encore frappé :: Commentaires

avatar

Message le Ven 11 Mai 2012 - 21:18 par Mister Cyril

Bein c'était juste pour abonder dans ton sens mon palmipède...puisque ça touche même la haute finance (pitaing 100 000 encravatés en moins)...il ne faut pas chercher malice, je ne poste pas juste pour contredire mais collègues comme certains MOA...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 9 Mai 2012 - 20:38 par Donald11

Heu, oui, Poussinet ! Et alors ?
Rien compris à ton commentaire, moi !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 9 Mai 2012 - 10:35 par Mister Cyril

Donald11 a écrit:5 décembre 2011 ---> 2 mai 2012

Zone euro: le taux de chômage se rapproche du seuil de 11%, du jamais vu

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage est lui resté stable à 10,2% en mars. Il s'agit d'un record absolu, a indiqué Eurostat.

La crise n'est pas terminée ...


La City de Londres a perdu 100.000 emplois depuis 2007

La City de Londres a perdu près de 100.000 emplois dans le secteur financier depuis 2007 et va se retrouver cette année au plus bas depuis seize ans en raison de la crise dans la zone euro, selon une étude d'un cabinet britannique publiée mercredi.
Selon le Centre pour la recherche sur l'économie et les affaires (CEBR), le secteur financier à Londres devrait employer au total 255.000 personnes cette année, le chiffre le plus faible depuis début 1996.

Le cabinet explique avoir dû revoir à la baisse ses précédentes prévisions, déjà pessimistes, en raison des conséquences de la crise de la dette dans la zone euro voisine.

Le secteur aura ainsi perdu un total de près de 100.000 emplois de banquiers d'affaires, courtiers et autres gestionnaires de fonds depuis le pic de 2007, lorsque la City employait 354.000 personnes.

"Londres est dans une position plus faible qu'auparavant en raison de la fragilité de la demande, d'une réglementation agressive, du niveau de taxation élevé et de la compétitivité grandissante des centres financiers asiatiques", a commenté Douglas McWilliams, directeur général du CEBR.

Londres et le désert anglais
Selon lui, "Londres reste la capitale de la finance" mais l'écart s'est réduit avec ses concurrentes comme Singapour ou Hong Kong. L'une des conséquences en est la diminution des recettes fiscales pour le Trésor britannique, une situation qui devrait perdurer.

Le cabinet estime toutefois que la situation est en voie de stabilisation grâce au soutien de la Banque centrale européenne au secteur bancaire. Le nombre d'emplois devrait ainsi de nouveau modestement progresser à 268.000 d'ici 2016.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 9 Mai 2012 - 0:11 par Donald11

Tiens, une petite vidéo comme ne les aime pas notre chère Brusyl ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 2 Mai 2012 - 13:28 par Donald11

5 décembre 2011 ---> 2 mai 2012

Zone euro: le taux de chômage se rapproche du seuil de 11%, du jamais vu

Le taux de chômage a atteint en mars son plus haut niveau dans la zone euro depuis la création de l'Union monétaire, à 10,9% de la population active, et se rapproche des 11%, un seuil jamais atteint. (Note du canard : chiffres officiels à doubler sans doute pour se rapprocher de la réalité)

Selon des données publiées mercredi par l'office européen des statistiques Eurostat, 17,36 millions de personnes étaient au chômage en mars dans la zone euro, soit 169.000 de plus que le mois précédent.

Ce niveau, qui égale celui établi en avril 1997 mais n'a jamais été atteint depuis la création de la zone euro, est conforme aux prévisions des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Il s'agit du onzième mois consécutif au cours duquel le chômage a atteint ou dépassé le seuil de 10% dans la zone euro. En un an, 1,73 million de personnes se sont retrouvées au chômage dans la zone euro.

"Compte tenu des enquêtes sur les intentions d'embauche, tout semble indiquer que le chômage va continuer de grimper dans les mois prochains et il ne devrait pas attendre longtemps avant de dépasser les 11%", indique Martin Van Vliet, économiste pour la banque ING, qui n'exclut pas un pic à 11,5%.

"Les entreprises sont bien souvent sous pression (...) afin de limiter les coûts face à une demande limitée, des marges réduites, une concurrence accrue et des perspectives économiques incertaines", résume Howard Archer, économiste pour IHS Global Insight, qui craint lui aussi un pic à 11,5% dans la zone euro.

Les disparités sont toutefois importantes parmi les États membres.

Les taux de chômage les plus bas ont été enregistrés en mars en Autriche (4%), aux Pays-Bas (5,0%), au Luxembourg (5,2%) et en Allemagne (5,6%), tandis que l'Espagne reste de loin le mauvais élève de la zone euro. Madrid a vu son chômage grimper à 24,1% en mars, un record. En Grèce, le chômage s'est inscrit à 21,7% selon les dernières données disponibles pour ce pays, qui datent de janvier.

"Les taux de chômage exceptionnellement élevés dans l'Europe du Sud sont en partie liés à des facteurs structurels, mais ils illustrent aussi les sacrifices infligés à court terme par les plans de rigueur", développe l'analyste d'ING.

Les jeunes paient un lourd tribut puisqu'en mars, ils étaient 3,34 millions sans emploi dans la zone euro. Les taux les plus élevés de jeunes sans emploi sont en Grèce (51,2% en janvier 2012) et en Espagne (51,1%).

Seule bonne nouvelle: ces mauvais chiffres "vont encourager les discussions sur la nécessité de définir une stratégie pour la croissance en zone euro", estime Martin Van Vliet, alors que le sujet monte en Europe.

Les données "illustrent les disparités économiques entre la zone euro et les Etats-Unis, ou le chômage recule. L'écart entre les taux de chômage dans l'Union monétaire et aux Etats-Unis n'a jamais été aussi important depuis fin 2007", poursuit-il.

Le taux de chômage aux Etats-Unis a repris sa baisse en mars, refluant à 8,2%, soit le taux le plus faible depuis trois ans.

Dans l'ensemble de l'Union européenne, le taux de chômage est lui resté stable à 10,2% en mars. Il s'agit d'un record absolu, a indiqué Eurostat.

La crise n'est pas terminée ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 5 Déc 2011 - 23:51 par Donald11

Pas besoin d'être modo mon p'tit poussin pour corriger ses propres messages ...

90 jours ? Ca tient pas jusqu'en mai ou je ne sais plus compter non plus ?

A l'instar de Poussinet, bizzzzàtous ...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 5 Déc 2011 - 21:25 par Mister Cyril

Tiens, tiens le fourbe palmipède s'est vite corrigé (comment qu'il a fait? l'est pas modo si?), je suis frappé ou quoi?

Complètement d'accord avec Bru, vu par la presse officielle et servile, "ces larmes ont redonné de l'émotion dans l'actualité politique", du coup "tous les italiens sont pour le plan d'austérité" (même entendu au 20h de la 2); mais c'est très bien, dans la politique du pire, c'est bon que les médias se discréditent à fond (comme dans V pour Vendetta) après soit les larves suivent, soit cela fait monter la colère...quoi que on nous ressort le 38 ème congrès européen qui va définitivement nous sauver jusqu'à la fin du mois pfffft...

Aller une dernière pour la route
"Standard and Poor's s'apprêterait à abaisser la perspective des notes des pays AAA :


Fronton de l'agence de notation Standard and Poor's le 10 août 2011 à New York
© Getty Images/AFP/Archives Mario Tama

L'agence de notation Standard and Poor's s'apprêterait à placer lundi soir sous perspective négative les notes des pays européens bénéficiant actuellement du triple A, la meilleure note possible, affirme le quotidien Financial Times sur son site internet.

Les notes AAA de l'Allemagne, de la France, de l'Autriche, du Luxembourg, de la Finlande et des Pays-Bas seraient placées sous "surveillance négative", ce qui signifie qu'elles pourraient être abaissées d'un cran à AA+ dans un délai de 90 jours.

L'agence justifierait cette dégradation par l'aggravation de la crise économique et politique dans la zone euro, rapporte le quotidien britannique."

Bizz à tous les rebelles!


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 5 Déc 2011 - 20:29 par Donald11

Mister Cyril a écrit:quequi t'arrive mon canard 2 fôtes énoooormes dans ton titre
Des fôtes de frape, sans doute ... En tout cas, sur ce coup là, tu la joues petite frappe !!!
brusyl a écrit:Et la zentille ministre du travail Italienne, Elsa Fornero, a pleuré (voui voui, des vraies larmes, qui coulaient pour de vrai !) lorsqu'elle a annoncé que les retraites des vieux ne seraient plus indexées sur l'inflation !
J'ai lu ça aussi, mais je n'ai pas voulu accablé une faible femme !!!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 5 Déc 2011 - 19:20 par brusyl

Et la zentille ministre du travail Italienne, Elsa Fornero, a pleuré (voui voui, des vraies larmes, qui coulaient pour de vrai !) lorsqu'elle a annoncé que les retraites des vieux ne seraient plus indexées sur l'inflation !
Que tout cela est touchant ! va falloir aller les consoler, les rassurer ! Meuh non, vous en faites pas, on va s'en tirer ! et puis on sait que vous faites cela pour la bonne cause , pour sauver les banques !
Ridicule, impensable pensez-vous ? eh bien lisez les commentaires dans les medias, on n'est pas loin du syndrome de Stockholm !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 5 Déc 2011 - 19:03 par Mister Cyril

Non au travail non-rémunéré, tous derrière Monti...quequi t'arrive mon canard 2 fôtes énoooormes dans ton titre...non, non je joue pas à l'instit juste la vengeance est un plat qui se mange...congelé

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum