ArcelorMittal à Florange: nouvelle réunion cruciale Etat-direction-syndicats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

09032012

Message 

ArcelorMittal à Florange: nouvelle réunion cruciale Etat-direction-syndicats




09/03/2012 à 12:22

La direction et les syndicats de l'aciérie ArcelorMittal de Florange (Moselle) se sont retrouvés vendredi à la sous-préfecture de Thionville pour une réunion cruciale afin de résoudre le conflit qui dure depuis le 20 février et perturbe l'activité de l'usine.

Les parties n'étaient pas parvenues à s'entendre après cinq heures de discussion jeudi. La direction du groupe sidérurgique a présenté un protocole de sortie de crise que les représentants syndicaux s'apprêtaient à refuser vendredi.

"Après analyse par nos juristes du protocole, nous avons conclu qu'il s'agissait d'un non-sens qui n'apportait rien de nouveau", a affirmé Edouard Martin, le responsable CFDT de Florange, avant la réunion.

"Ce qui se prépare, c'est un coup de Trafalgar, une fermeture de Florange", a-t-il ajouté, affirmant que les revendications étaient "préserver l'emploi en préservant l'outil de travail".

"La semaine prochaine nous allons hausser le ton, ça va chauffer un peu plus et cela en direction du gouvernement", a averti le responsable syndical, estimant que le patron du groupe numéro un mondial de la sidérurgie "Lakshmi Mittal est en train de faire un bras d'honneur à Nicolas Sarkozy qui pense que le dossier est réglé. C'est tout le contraire".

La CGT et la CFE-CGC participent également aux discussions, présidées par le préfet de Lorraine Christian de Lavernée, qui ont débuté à la mi-journée. FO, membre de l'intersyndical, a finalement quitté la sous-préfecture.

Pour le responsable FO Walter Broccoli, "il apparaît maintenant clairement (dans le protocole) qu'ArcelorMittal ne veut pas redémarrer la filière liquide".

"Ce qu'il va se passer, c'est qu'après les élections, on mettra la clé sous la porte", a-t-il affirmé.

Dans la matinée, une vingtaine de salariés de l'aciérie s'étaient rassemblés devant la sous-préfecture aux cris de "On lâche rien" et "Sarko t'es où?", alors qu'une banderole "full Mittal racket" était déployée. Ils ont brièvement tenté de forcer les grilles du bâtiment, protégé par un important dispositif de sécurité.

Les métallurgistes, qui bloquent depuis lundi plusieurs sites de l'usine, réclament le redémarrage de deux hauts fourneaux en sommeil depuis plusieurs mois et jusqu'au second semestre au moins. La direction assure que cette mise en veille n'est que temporaire et qu'elle est rendue nécessaire par une baisse conjoncturelle de la demande mondiale d'acier.

_________________
Les hommes qui ont pris la résolution de détester leurs semblables ignorent qu'il faut commencer par se détester soi-même.
avatar
Donald11
Admin

Nombre de messages : 2689
Date d'inscription : 19/07/2008
Age : 66
Localisation : Sud ouest (magret et foie gras)

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

ArcelorMittal à Florange: nouvelle réunion cruciale Etat-direction-syndicats :: Commentaires

avatar

Message le Lun 26 Mar 2012 - 12:37 par Donald11

Si mon commentaire a pu te faire sourire alors c'est que je l'ai réussi.

Je t'ai répondu sur le fil de grammaire française.

Nous sommes malheureusement dans une organisation systémique de production, phagocyte par quelques transnationales sans état d’âme, même pour leurs salaries. Mittal ne fait pas exception (Arcelor n'existe plus). Le jeu consiste a supprimer toute concurrence en obtenant le monopole d'un produit ou d'une production.
La ou nous avons individuellement un choix véritable, c'est dans nos comportements au quotidien, en choisissant nos modes de vie. Pour ça, faudrait déjà abandonner la téloche .... et toutes les avancées technologiques inutiles qui ne servent qu'a nous exploiter un peu plus.
Coluche l'avait dit : suffirait que les gens n’achètent pas .... et pas seulement au niveau de l'hexagone !

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 24 Mar 2012 - 11:46 par Invité

Augure a écrit:On devrait peut être se poser la question de savoir pourquoi Mittal a dépensé des millions et des millions pour racheter les aciéries et autres fonderies européennes, pour les fermer les unes après les autres...
je tente une réponse : pour s'accaparer la technologie et les outils de production à son propre profit ?

Revenir en haut Aller en bas

Message le Sam 24 Mar 2012 - 11:43 par Invité

@Donald
j'apprécie ton humour ! (je t'ai répondu sur l'autre fil ma position sur la langue : j'essaie juste de réfléchir et d'aller pljus loin que les évidences).
Sur Jorion, évidemment son côté "gourou" peut repousser certains, n'empêche les débats qui ont lieu sur son blog sont passionnants et moi qui ai tj boycoté l'histoire à l'école (à cause de la présentation du point de vue propagandiste communiste ; exemple c'est qu'en arrivant en France que j'ai appris l'existence de Trotsky lol) j'y apprends énormément de choses.

Quant à autoriser les salariés a réquisitionner les outils de production, je ne suis pas contre, mais faudrait aussi s'assurer de pouvoir écouler la production une fois l'usine remise en route.
bon là tu renvoies à toute l'organisation systémique : dans un système capitaliste on produit pour vendre (et se faire un profit sur le dos des travailleurs) ; or pour vendre faut qu'y ait de la demande (d'où la création des faux besoins par la pub et le keynésianisme qui a résolu à un moment donné les crises de surproduction inhérentes au capitalisme à cause de sa propension à concentrer le capital).
Aujourd'hui nous sommes dans un capitalisme ultime : c'est la finance qui accapare tous les profits, les "zinvestisseurs" n'investissent plus dans l'économie réelle car c'est plus lucratif de jouer au casino de la bourse. Elle tel système est invivable à long terme et donc il est urgent de réfléchir par quoi nous allons le remplacer (lol).

Revenir en haut Aller en bas

Message le Mer 21 Mar 2012 - 17:28 par Invité

On devrait peut être se poser la question de savoir pourquoi Mittal a dépensé des millions et des millions pour racheter les aciéries et autres fonderies européennes, pour les fermer les unes après les autres...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 19 Mar 2012 - 10:18 par Donald11

Ma chère toulousaine de Pologne,
Dans une économie basée sur le profit (ou les profits), il n'est pas scandaleux que les fermetures d'usine soient réalisées par pure rentabilité. D'autant qu'une armée de Chinois payes une poignée de riz est capable de faire beaucoup mieux que les hordes de travailleurs syndiqués de l'Europe de l'ouest en terme de rentabilité immédiate. Le véritable scandale politique planétaire, c'est d'autoriser le dumping social pour la production de biens de consommation et le gavage de tous les actionnaires sur cette même production. En achetant un tee-shirt bon marche, tu participes à ce scandale planétaire. Remarque pour trouver un vêtement qui ne soit pas made in china aujourd'hui, faut fouiller beaucoup les étals de fringues, et dans mon cas rejeter des tonnes de CO2 avec ma petite voiture pour aller d'un magasin à l'autre !
Quant à autoriser les salariés a réquisitionner les outils de production, je ne suis pas contre, mais faudrait aussi s'assurer de pouvoir écouler la production une fois l'usine remise en route. Et j'aimerais bien que Jorion m'explique comment il ferait ... Yapuka !

À propos de Jorion, serait-il le nouveau messie qui va conduire les peuples vers leur liberté et leur bonheur ? Rien que cette image me fait froid dans le dos !

Je dois te quitter, j'ai des tas de règles de grammaire française à simplifier pour le plus grand bonheur de nos chères têtes blondes. Sans oublier les rousses, les brunes, les basanées, les jaunes, les crépues, et toutes les décolorées !

Bises révolutionnaires.

Dernière édition par Donald11 le Ven 23 Mar 2012 - 10:44, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message le Dim 18 Mar 2012 - 8:31 par Invité

Ce qui me scandalise le plus dans toutes ces affaires de fermeture d'usines (pour des raisons purement financières de rentabilité à court terme) c'est qu'on empêche les salariés de réquisitionner les outils de production : bref on est en pleine contradiction du capitalisme et j'invite tout le monde sur le blog de paul Jorion qui discute en ce moment de "toutes les questions qui n'ont pas été résolues" par les Lumières et les révolutions précédentes : c'est vraiment passionnant. Jorion fera bientôt la synthèse de toutes les propositions et on aura enfin un programme révolutionnaire, car faut dire que si les mvts des indignés n'ont pas autant d'importance qu'ils devraient c'est à cause du manque d'un programme de rechange. Celui des bolchevicks étant caduc vu qu'il ne propose que de mettre une aristocratie à la place d'une autre. ce que se propose le blog de jorion c'est justement comment arriver à ne pas recréer une élite qui inévitablement finira par s'arroger tous les droits et à accaparer toutes les richesses , bref vaste programme très ambitieux : à vos plumes (lol) !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 9 Mar 2012 - 14:57 par Donald11

Les organisations syndicales ont néanmoins annoncé qu'elles levaient les piquets de grève devant les expéditions du site. L'usine était partiellement bloquée depuis lundi.

"La direction n'a pas voulu entendre raison. Le texte qui nous a été présenté ne comprenait aucune avancée. Ils ne nous ont même pas garanti par écrit une poursuite de l'exploitation jusqu'au 31 mars 2013", a regretté le responsable de la CFDT, Edouard Martin, à l'issue d'une réunion d'une heure et demie.

"Nous donnons un zéro pointé à la direction", a ajouté Jean Mangin, de la CGT.

Les ouvriers sont convoqués lundi en assemblée générale à Florange et un vote sera organisé sur la poursuite du mouvement.

Une première réunion de plus de cinq heures s'était tenue jeudi après-midi sous la conduite du sous-préfet de Thionville, qui n'avait pas permis de parvenir à un accord. La direction du site mosellan et les représentants de l'intersyndicale CFDT-CGT-FO-CFE/CGC se sont donc de nouveau réunis vendredi matin, mais sans plus de résultats.

Les ouvriers réclament le redémarrage de deux hauts-fourneaux de l'usine de Florange, en sommeil depuis plusieurs mois.

La direction assure que cette mise en veille n'est que temporaire et qu'elle est rendue nécessaire par une baisse conjoncturelle de la demande mondiale d'acier.

ArcelorMittal a justifié jeudi sa décision en affirmant que faire fonctionner l'ensemble des aciéries à un rythme réduit n'est pas une solution viable pour le groupe. ArcelorMittal a mis en veille ces derniers mois 9 de ses 25 hauts fourneaux européens, dont deux fermeront définitivement à Liège (Belgique).

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 9 Mar 2012 - 13:43 par Donald11

On ferme !
Un haut-fourneau, ça doit être très compliqué à démanteler, presque autant qu'une centrale nucléaire ! D'un autre côté, ça doit pas être rigolo tous les jours pour les pov's types qui bossent la-dedans. On devrait leur proposer une bonne formation de journaliste, de banquier ou meme de politicien pour leur assurer un avenir plus rose. Ou prof peut être aussi, pour boucher les trous laissés par les non remplacés !
D'un autre côté, Monsieur Mittal s'en fout des hauts fourneaux très laids qui polluent la France. Il ne les voit pas depuis l'Inde !
Et vive La sidérurgie ....

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum