le coin cuisine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

05112008

Message 

Les gougères du morvan




GOUGERES

Préparation : 20 min Cuisson : 25 min th 7

Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 à 2 bonnes pincée de sel voire plus - 75 g de gruyère râpé - 75 g de beurre - 150 g de farine - 25 cl d'eau soit ¼ litre - 4 œufs

Préchauffer le four th 7

Dans une casserole, porter à ébullition le beurre, l'eau, le sel
Retirer du feu, remuer si beurre n’est pas totalement fondu et ajouter la farine d'un seul coup en travaillant vivement à la spatule
Bien mélanger la préparation qui doit être entièrement jaune
Remettre sur le feu pour dessécher la pâte jusqu'à ce qu'elle se détache de la casserole et commence à former une boule souple compacte


Transvaser la préparation ,puis incorporer un à un les œufs, en mélangeant bien entre chaque œuf
Œuf qui doit être entièrement absorbé par la préparation

Ajouter le gruyère râpé et goûter la pâte pour saler si besoin

Disposer en petites boules sur une plaque beurrée
Mettre au four préchauffé 25 min th 7 (200°)

Bon appétit

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

le coin cuisine :: Commentaires

avatar

Message le Mar 10 Mar 2009 - 10:42 par Donald11

Nettement moins digeste que tes "GOUGETTES DU MORVEUX A LA SKINNER".
Et nettement moins bidonnant ... Enfin, je suis certain que c'est pour la bonne cause, celle de nourrir tous les affames de la planete ....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 10 Mar 2009 - 10:14 par country skinner

Bien sur, aucune provocation dans ce copié collé, et méfiez vous, j'ai le pouvoir de modérer les commentaires...

Et spécialement pour les filles qui apprécient toujours une dinette sans manger vraiment.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mar 10 Mar 2009 - 10:11 par country skinner

Par Colette Roos | Journaliste | 09/03/2009 | 16H35

http://www.rue89.com/dessous-assiette/2009/03/09/le-salon-du-sandwich-ou-alice-au-pays-de-tricatel

Amis gastronomes, quel dommage que vous n'ayez pu vous libérer pour assister au dernier European Sandwich & Snack Show, qui se tenait les 4 et 5 mars à Paris porte Maillot. Parce que cette dixième édition du salon était un bel hommage -involontaire certes- à la "Complainte du progrès" de Boris Vian: éventre-tomates, ratatine-ordures, coupe-friture... tout y était.

Y compris le pistolet à gaufres, ou presque, puisque Triangular Concept a eu la bonne idée de mettre sur le marché un moule en forme de sucettes. Vous avez un enfant indécis? Qui ne sait pas s'il préfère que vous lui offriez une Chupa Chups ou une gaufre au Nutella (pas les deux, ça va encore l'exciter et il sera infernal devant la Nouvelle Star ce soir)? Avec la gaufre Lolly, il n'a plus à choisir. Ah, le génie de la technologie.

"L'Aile ou la Cuisse sur le pouce", ça aurait pu s'appeler. Quel dommage que Claude Zidi, Coluche et Louis de Funès nous aient tous les trois quittés: ils auraient pu parcourir les allées du salon pour préparer une suite du film.

Ils auraient adoré les œufs durs triturés, des "œufs écalés conservés en saumure, égouttés, triturés et présentés en gros boudins" (de polyéthylène stérile, on vous rassure), parfaits pour préparer vite fait un jambon-œuf-crudités à servir à n'importe quel gogo de passage dans une "sandwicherie" de gare ou de front de mer.

Ils auraient fondu pour le "fromage thermostable", qui, m'a expliqué la démonstratrice, ne fond pas quand on le réchauffe. L'intérêt? Hop, hop, coincé entre deux tranches de pain industriel à l'huile végétale, le plastique, euh, le fromage ne moufte pas. Il n'a pas le mauvais goût de filer comme un vulgaire morceau de gruyère qui se prend pour on ne sait qui. Il ne se décompose pas en une plaque dure et un dépôt de surface huileux, comme ce vilain Beaufort extra vieux prétentieux. "Le fromage thermostable peut être aussi être utilisé dans des pizzas", m'indique-t-on. Merci pour l'info.

Et pour les accros, il y a le "crumble de camembert", que l'on finira bien par croiser un jour dans une brasserie de troisième rang, sur une salade censément préparée en cuisine.

Un peu plus loin, un patron de PME qui ne manquait pas de repartie expliquait à des clients potentiels, des "prospects" pardon, les vertus de ses frites "maison". J'attire votre attention sur les guillemets qui encadrent le mot et la chair jaune des patates. "Maison" s'applique à la découpe de la pomme de terre, pas du tout au fait qu'elle a été lavée, épluchée, découpée sur place, enfin, ou avez-vous la tête?

Les Kebabs en folie, saveur saumon


Mais la grande rencontre, je l'ai faite avec France Kebab. France Kebab, "maître kebabiste", nous propose d'"adopter la kebab attitude". S'agit-il de se mettre au régime exclusif ou de se laisser embrocher sans broncher? La plaquette promotionnelle ne le précise pas. Parmi ses innovations de l'année, l'entreprise basée à Saint-Lô vante les mérites du "kebab du pêcheur". Il y a bien une choucroute de la mer, après tout, ne soyez donc pas si coincé en géographie culinaire.

Les "broches de kebab du pêcheur" existent dans deux versions: méditerranéenne et "saveur saumon". "Saveur", c'est un mot assez pratique qui vous dispense de quelques dizaines de pourcents de matière première coûteuse, du saumon, par exemple. Les industriels l'adorent.

Une petite dernière pour la route (vous allez avoir un creux, sinon): le "Plancha Kebab", qui "anime les cartes à l'année et crée des opportunités de différenciation". Le produit est "pasteurisé et déjà cuit", pas bête, et se sert accompagné d'une sauce piquante de type "samouraï". Si c'est pas de la mondialisation par la papille, ça...

Post scriptum: sans ironie aucune cette fois, et pour évoquer de la vraie nourriture à emporter, en parlant de samouraï, connaissez-vous les "bento", ces fantastiques boîtes-repas que les Japonais remplissent le matin avant de partir au bureau? Du riz, du poisson, des prunes salées, de l'omelette... Bon, sain, nourrissant, inventif. Du vrai snacking, quoi. Pour d'excellentes recettes de Makiko Itoh, voir Just Bento (en anglais).

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 9 Mar 2009 - 18:21 par Donald11

Excellent. Ma Maman, qui n'est ni Dauphine, ni Dauphinoise, m'en a confectionne d'excellents quand j'etais encore jeune (le encore, c'est pour te faire un peu raler, car je suis toujours jeune !!!)

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 8 Mar 2009 - 15:31 par brusyl

Gratin Dauphinois



Le Gratin Dauphinois (du latin Gratineus Daufinicum) est le plat constituant la base alimentaire des Isérois. Il est principalement constitué de pommes de terre, féculent Dauphinois lui aussi. Le vrai gratin Dauphinois n'a pas de fromage.

Un gratin Dauphinois est réussi lorsque les rondelles de patates sur le dessus sont bien grillées et croustillantes. Dès que l'enfant Isérois fait ses premiers pas, ses parents l'initient aux joies du gratin Dauphinois. On estime qu'un Isérois moyen pour une durée de vie moyenne de 80 ans consomme en moyenne 50 à 60 tonnes moyennes de gratin Dauphinois moyens.


Appétissant, non ? Et garanti sans fromage !





Sommaire
1 Le gratin Dauphinois mode d'emploi pour les nuls (les non-Isérois)
1.1 Qu'est-ce qu'il y faut quoi pour le faire ?
1.2 Et une fois que j'ai tout ça, qu'est-ce que je fais quoi ?
2 Un peu d'Histoire, Edouard !
2.1 Antikité
2.2 Moyennage
2.3 Et poc moderne
2.4 Après
2.5 Historiographie du gratin Dauphinois
3 D'autres choses
3.1 Citation
4 Notre conseil
5 Voir aussi:
6 Et rapellez-vousse


Le gratin Dauphinois mode d'emploi pour les nuls (les non-Isérois)

Qu'est-ce qu'il y faut quoi pour le faire ?
La gratin Dauphinois originel, le pur le seul le vrai, ne prend pas de fromage. On y met, pour une famille de 4 Isérois lambda :




800 g de patates (de bonnes patates ! C'est le plus important. Si t'as pas ça, c'est foutu !)
25 cl de lait entier (fait gaffe de pas en oublier une partie)
30 cl de crème fraîche (c'est mieux si elle est fraîche, parce que la crème verte avec des champignons dessus dénature le plat... tout comme le fromage d'ailleurs !)
sel (ou bicarbonate de soude, ou lessive Le Chat)
poivre (blanc ou noir, en moulin ou en poudre, enfin tu te démerdes quoi)
noix de muscade (je suis sûr que tu sais même pas ce que c'est !)
1 grosse noix de beurre (mais tu peux aussi mettre une énorme noisette de beurre, ça correspond)
Trois gousses d'ail (oui, ça pue !)
0 g de fromage



Et une fois que j'ai tout ça, qu'est-ce que je fais quoi ?
Déjà, oublie le fromage, puisque dans le vrai gratin Dauphinois, il n'y en a pas.

Ensuite (les termes compliqués seront expliqués avec précision):

Laver (c'est plus propre), éplucher (c'est plus digeste) et émincer (ça veut dire couper en tranches) les pommes de terre (c'est-à-dire les patates). Il faut des tranches fines, pas trop épaisses, fines, comme ça c'est meilleur.
Ne pas les laver après la coupe, ça sert à rien sauf si tu t'es pas lavé les mains quand t'es allé au chiottes avant de le faire.
Les disposer (c'est-à-dire les mettre) dans une casserole avec 25 cl de lait (entier c'est mieux), une grosse noix de beurre (ou énorme noisette), sel, poivre, ail et muscade (et là tu paniques, tu ne sais toujours pas de quoi il s'agit !) Allez, je t'aide, ça ressemble à ça:
Porter à ébullition (non, repose ça ! Ca veut dire met à chauffer jusqu'à ce que ça bouille !) puis baisser le feu légèrement et poursuivre la cuisson 8 minutes et 2 secondes, montre à gousset en main.
Remuer de temps en temps avec une spatule (il s'agit d'un ustensile de cuisine en bois) pour éviter que la préparation attache, sinon t'es dans la mouise.
Les pommes de terre vont s'enrober d'une crème (oui ça se fait tout seul, laisses-y faire !).
Verser à ce moment précis (loupe pas le timing) 30 cl de crème.
Laisser cuire à petit feu pendant une cinquaine (c'est-à-dire une demi-dizaine) de minutes environ approximativement, grosso modo.
Retirer du feu, mais gaffe à pas te cramer les pattes, couillon !
Disposer délicatement, j'ai bien dit délicatement les pommes de terre dans un plat à gratin (puisque, tout cela reste et demeure, n'est-ce pas, ton but de faire un gratin, autant le faire dans un plat approprié !).
Aplanir (c'est comme aplatir, mais en plus sophistiqué ! Hé, j'ai jamais dit que c'était facile !) la surface et laisser refroidir pour que les goûts se mélangent.
Enfourner (mettre dans le four) à 180° (c'est très très chaud !) et laisser cuire environ 15/20 minutes, le temps de te mater un bon épisode des Simpson. Ni 30, ni 10. Encore moins 180 ou 42,36.
Servir dans le plat de cuisson, puisque c'est fait pour ça !



Saviez-vous que...
dans le VRAI gratin Dauphinois il n'y a PAS DE FROMAGE !?A taaable ! Tu peux être un vrai Isérois dans l'âme (c'est-à-dire l'esprit ; l'expression signifie avoir l'esprit Isérois sans l'être de naissance) !

NB (c'est-à-dire Nota Bene, c'est de l'anglais) : si ton gratin Dauphinois ressemble à ceci, c'est que tu t'es planté quelque part.


Un peu d'Histoire, Edouard !
Le gratin Dauphinois ne date pas d'hier, Jean-Pierre ! Voici, retracée pour vous, l'histoire de ce plat tant aimé.

Antikité
Historiquement, la naissance officielle du gratin Dauphinois remonte à 4523 avant le mec qui sert de point Zéro, selon les restes trouvés par erreur lors du chantier de la rocade sud de Grenoble. Hannibal, lorsqu'il traversa les Alpes avec la patrouille des éléphants, s'arrêta dans un relai pour y manger un gratin Dauphinois. Quelques siècle plus tard, Alaric, roi des Goths, ayant réussi là où Hannibal avait échoué, mange à son tour un gratin Dauphinois après le sac de Rome. Il en fait l'éloge dans une lettre qui sera retrouvée encore plus tard, sous Charlemagne.

Moyennage
Charlemagne — Charlie pour les intimes — lui, en fait un de ses plats favoris. Lorsqu'il par en campagne contre les Vasse-cons du Pays basque, son pote Roland, qui connaît Charlie par coeur[1], emporte avec lui un gratin Dauphinois qu'il lui offre une fois arrivés dans les Pyrénées. Quand les Vasse-cons déferlent sur Roland et ses hommes, Charlemagne ne peut lui venir en aide : il mange son gratin Dauphinois. Roland, malgré son épée Dure-en-Dalle, meurt à en perdre la vie[2].

Il y a là un subtil jeu de mots. Le trouveras-tu ?
↑ Ceci est un évènement tragique

Et poc moderne
Le gratin Dauphinois sera donc interdit jusqu'à la fin du XVème siècle, seuls quelques villages reculés du Dauphiné osent braver l'interdiction. C'est avec la Réforme protestante que le gratin Dauphinois revient. Bayard, le Chuck Norris de l'époque, s'en nourrit exclusivement puisqu'il est Dauphinois.

Mais le véritable essor vient du duc de Lesdiguières, qui l'imposa un peu partout en France dans la seconde moitié du XIVème siècle et au début du XVIIème notamment lorsqu'il défend le Dauphiné du Duc de Savoie et de ses infâmes fondues savoyardes. Lorsqu'il meurt à Valence en 1626, le dernier connétable de France se fait enterrer avec un gratin Dauphinois.

Louis XIV, par la suite, mangera son premier gratin Dauphinois avant de prendre son premier bain.

Après
Par la suite, avec le XVIIème siècle puis la Révolution, le gratin Dauphinois connaîtra une baisse de popularité en dehors du Dauphiné. C'est Louis-Philippe, au XIXème siècle qui lui donnera une nouvelle jeunesse en faisant du gratin la nourriture de base des ouvriers spécialisés dans le cuir de singe.

Il faut aussi rappeler que Gambetta lors de sa fuite de Paris en ballon en 1870 avait payé son ballon en gratin Dauphinois.

Au vingtième siècle, la popularité du gratin Dauphinois va crescendo, y compris pendant les heures sombres de la France. En 1942, Philippe Pétain (coup, ça ira mieux) conseille à Adolf Hitler de manger un gratin Dauphinois. Hitler accepte, mais le cuisinier se trompe et met du fromage dans son gratin. Apprenant qu'il avait été possédé et n'avait pas mangé un vrai gratin Dauphinois, le Führer en fureur décide d'envahir la zone sud de la France et multiplie les rafles contre les Juifs. On vous l'avait dit, le vrai gratin Dauphinois, il n'y a pas de fromage.

Aujourd'hui, malgré la Vème république et ses présidents minables, le gratin Dauphinois se porte bien, et a encore de beaux jours devant lui.

« Vous n'avez pas le monopole du coeur, mais les Dauphinois ont le monopole du gratin ! »
~ Valéry Giscard d'Estaing à propos des Dauphinois et du gratin.
Historiographie du gratin Dauphinois
Les historiens se sont déjà penchés sur la question du gratin Dauphinois, qui est une grande page de l'histoire sociale. On trouve des travaux historiques sur la question dès la Renaissance. Plus récents, ces ouvrages vous sont conseillés par l'auteur de cet article :

Alexis de TOCQUEVILLE, Histoire du gratin Dauphinois, Paris, 1832. L'auteur de la Démocrassie en Amère-Hic nous offre l'ouvrage de base sur ce gratin. A posséder absolument.
Lucien BELY, Le gratin Dauphinois et les Dauphinois sous l'Absolutisme, 1661-1789, Paris, 1960. Un vrai must ! Excellent ouvrage sur ce plat pendant plus d'un siècle de régime absolutiste.
Luc-Jean BOLEYLAM, Dictionnaire de la cuisine Antique, PUG, Grenoble, 2000. Un article de 200 pages sur le gratin Dauphinois sous l'Antiquité, par un type vraiment chouette !
Pierre GOUBERT et Jean-Pierre COFFE, Ca ne se bouffait pas, ça se mangeait ! , La bouffe française sous Louis XIV, Paris, 1971. Tout un chapitre est consacré au gratin Dauphinois.
Marc BLOCH, Les grands interdits au Moyen-Âge, Paris, 1955. L'interdiction des gratins Dauphinois au Moyen-âge comme si vous y étiez !



D'autres choses
Michel Destot, maire de Grenoble, aime le gratin dauphinois.
Calogero, Dauphinois dont le Dauphiné se passe fort bien, met du fromage dans son gratin Dauphinois, quel naze ! Dans le vrai gratin Dauphinois y'a pas de fromage !
Les chinois ont essayé de plagier le gratin Dauphinois en faisant le Ghanh-Ting-Do Chinois en mettant des rondelles de chien à la place des patates. L'échec commercial qui s'en suivit fut un vrai tsunami. En plus ils se sont payé Brigitte Bardot au cul, les cons !
L'ensemble des personnes importantes du Dauphiné (Michel Destot, Olivier Ihl, Kamel et son poste radio, Papagalli...) forme aussi un gratin Dauphinois.
Ta mère en mange si souvent qu'elle chie de la purée Mousseline.
Le gratin Dauphinois est le symbole des indépendantistes Dauphinois.
Contrairement à d'autres plats des Alpes, il n'a jamais été pris par une grande chaine de fast food. Jamais de "Mac Dauphinois" ou de "McDo Finnois".
Citation
« La GEG est à Grenoble ce que la patate est au gratin ! Eh voui ! Eh voui ! Essaye de faire un gratin sans patate ! Mais allez, tais-toi, tais-toi ! »
~ Serge Papagalli
On voit donc que le gratin, c'est ceux qui en mangent le plus qui en parlent le mieux !

Notre conseil
Votre gratin dauphinois sera encore plus appétissant si vous remplacez le fromage par des pommes de terre ou un dauphinois.




Voir aussi:
Grenoble
Isère
Karl Marx
Et rapellez-vousse
(fr) Pas de fromage dans le gratin dauphinois !
(en) No cheese in the Daufinese grating
(es) No hay queso en el gratiño daufìño
(de) Es gibt keinen Käse in Ihrer Mutter
(it) Non vi è alcuna formaggio perché non si tratta di spaghetti, Don Corleone !
(gr) τυρι δεν υπαρχει εκει μεσα, πρωτοι !
(jp) chiizu ga nai, zenzen nai !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 22 Jan 2009 - 21:46 par brusyl

Aujourd'hui, je voulais vous proposer ce truc tout simple qui vous fera passer auprès de vos invités pour un grand chef (la cuisine ce n'est que de la frime !) :la sauce caramel au beurre salé : inratable, vite faite, elle agrémentera toutes vos glaces vanille, crème brulée ,vos crèpes, vos gâteaux....
pour cela il vous faut
- à peu près 150 g de sucre en poudre (peux pas être plus précise, je ne mesure jamais....)
- la moitié de beurre salé (je prends le meilleur au sel de Guérandes)
- et du fromage blanc (bon si vous voulez le top c'est avec de la crème fraiche mais le fromage blanc marche tout aussi bien !)
vous faites avec le sucre un caramel à sec. très important ! à sec ! sans eau ! prendre une casserole téfal ou à défaut une petite poële téfal mettre le sucre dedans sans eau, mettre sur le feu (vif au début) et surtout, ne touchez plus à rien ! regardez voluptueusement le sucre se transformer en caramel. Ne paniquez pas et ne remuez surtout pas ! au pire faire pivoter légèrement la casserole ou la poële pour ramener le caramel fait au centre.
Une fois cela fait, ajouter le beurre salé, par petits morceaux.
A ce moment, vous devez avoir une espèce de pâte dégueu (pardon, pas très ragoûtante) , c'est normal ne vous affolez pas !
ajouter alors petit à petit le fromage blanc, jusqu'à ce que cette pâte infâme se transforme en jolie crème de couleur blonde...
vous servez cela chaud ou tiède sur une glace vanille........sublime !
ok, j'ai compris , si la crise me fout au chômage, je ne me convertirai pas en auteur de livres de cuisine !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 8 Jan 2009 - 8:55 par country skinner

Une recette un peu inutile, n'importe quel mec digne de ce nom sait faire des pâtes au gruyère, mais bon en cas d'oubli intempestif...

http://www.bonpourtonpoil.ch/?p=1327

Tu me connais, je suis pour l’égalité des sexes. Je trouve donc inacceptable qu’il y ait des blogs de filles et pas de blogs de garçons. Donc.

Pâtes au Gruyère
pour 1 personne
des pâtes
du gruyère râpé (ils en vendent du déjà râpé, c’est plus simple)

Mettre de l’eau à cuire dans une casserole de contenance plus ou moins moyenne. Constater qu’il n’y a plus de sel, aller crier famine chez la voisine, de préférence la jolie du deuxième, sauf qu’elle n’est pas là, elle a dû partir de toute urgence en Indonésie repeindre des plafonds. Sonner alors au troisième, chez le voisin sympa (celui du palier de gauche). Accepter une bière, mais vite. Remonter, sauf si on habite au premier, constater qu’il n’y a plus d’eau dans la casserole, constater qu’on a réussi à brûler de l’eau, se rappeler de le noter quelque part, ça fera toujours une anecdote à raconter au cas où Nagui finirait quand même par nous rappeler, il avait dit qu’il le ferait, salaud, tous les mêmes. Aller emprunter une casserole à la voisine. La remplir d’eau. Faire bouillir. Constater qu’on a oublié le sel, se rappeler que de toutes façons on n’aime pas trop ça, trop salé. Quand des bulles agitent l’eau, admirer un moment cet émouvant spectacle puis insérer délicatement deux poignées et une demi-picholette de pâtes dans l’eau, ça marche avec des farfalle, des linguine, des penne, mais aussi avec des cornettes si vous êtes traditionnaliste. Observer le temps de cuisson sur le paquet et en déduire, grâce à une habile manipulation arithmétique ou à un minuteur si vraiment tu es équipé hi-tech, quand c’est cuit. ne pas oublier d’égoutter, sinon c’est moins bon. Ajouter un demi-sachet de Gruyère râpé, sauf si c’était le sachet familial, mélanger soigneusement. Manger devant la télé en coinçant l’assiette entre les genoux. Attention, c’est une technique un peu difficile à maîtriser au début. En cas de spasme incontrôlé de la jambe gauche, recommencer tout à zéro et noter de ne pas nourrir le chat demain matin.

Astuces:
En cas d’absence de pâtes, remplacer par du riz, de la polenta ou une boîte de thon. En cas d’absence de riz, de polenta ou de thon, manger le Gruyère à même le sachet, ou remplacer le Gruyère par du beurre. Par contre, on ne peut pas remplacer le Gruyère par de l’Emmenthal, ou, s’il n’y en a plus, on peut très bien ne pas remplacer le Gruyère par du mastic.

Accompagner d’une bière fraîche. Vous aurez ainsi mangé 4 de vos fruits et légumes quotidiens: le malt, qui est le fruit du malteesers, le houblon, les céréales et l’herbe fraîche dont les vaches se servent pour fabriquer le fromage dans leurs laboratoires secrets.

Accompagnée d’une salade, cette recette peut aussi servir à emballer sa voisine: ne dit-on pas “épater une fille” ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Mer 31 Déc 2008 - 10:35 par brusyl

On est le 31 ! j'en profite pour vous donner cette recette que j'ai piquée sur un site concurrent, mais qui, à ma décharge, est exactement celle que je pratique....
Bonne soirée à tous (pour le foie gras c'est trop tard, il est bien meilleur lorsqu'il est fait de la veille.....)


Si certains préconisent trempage dans de l'alcool et autres barbaries, dont certaines peuvent se comprendre si l'on en mange souvent ( histoire de changer ), je suis pour une recette simplissime
Prendre un foie de bonne qualité. De préférence au plus proche de la date d'abattage de l'animal.
Séparer les deux lobes. Un geste souple mais assez ferme des deux mains en rotations avant arrière, suffit à les séparer sans les exploser.
Ensuite avec la pointe d'un couteau de petite taille très bien aiguisé, oter les gros nerfs centraux, puis les petites veinules rouges.
C'est un coup à prendre et cela vient vite. Vous devez arriver à quatre gros morceaux de foie, plus les miettes dues au dénervage et déveinage.
Une fois ceci fait, vous salez et poivrez votre foie. Comptez pour un foie de 500 grammes, 6 grammes de sel fin de Guérande ou de fleur de sel. Evitez le sel fin très blanc, genre " La Baleine ". 4 à 5 grammes de poivre, plutot du moulin et de préférence noir. Appliquez bien sel et poivre de manière homogène sur chaque face des morceaux. . Puis vous moulez le tout dans une terrine. Vous vous servez des miettes pour boucher les interstices. Puis vous réservez au froid pendant une demi heure
Pendant ce temps, vous faites chauffer votre four sur 220°. Quand le four est chaud. Vous sortez votre terrine crue du froid, vous la placez dans une plaque à four et vous la faites baigner dans de l'eau déjà chaude ( celle du robinet suffit ).
Puis vous enfournez directement sur la sole basse du four pendant 30 à 40 minutes ( selon que aimiez plus ou moins cuit ) minutes.

Pour un foie mi-cuit. Tu prends la même base. Mais ta plaque à four avec l'eau tu la fais chauffer en avance et tu plonges ta terrine dans une eau bouillante. La foie est saisi plus vite et ton mi cuit est beaucoup plus fondant n'ayant pas eu à subir la montée en température de l'eau et de plus ayant profité de la vapeur d'eau déjà dispersée dans ton four.


Pareil, si vous voulez un foie gras qui ne sur exsude pas son gras à la cuisson, tout en gardant son organoleptique, pensez à le pocher deux à trois minutes ( entier ) dans une simple casserole d'eau montée à 90/95° . Une premier gras va être extrait sans toucher le coeur de la matière. Ensuite vous refroidissez et le travaillez comme s'il était encore cru.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 13 Déc 2008 - 16:46 par country skinner

Ingrédients pour 4 personnes :

1 oignon
2 c. à soupe d'huile d'olive
1 gousse d'ail
1 c. à soupe de concentré de tomate
1 pointe de couteau de purée de piment . Stoooop !
400 g de tomates pelées en conserve
250 ml de bouillon de poulet
400 g de blancs de poulet
8 tortillas de maïs
120 g de gruyère râpé
3 c. à soupe de crème fraîche

Préchauffez le four à température moyenne.
Faites revenir l'oignon, l'ail dans une sauteuse avec l'huile.
Quand l'oignon devient translucide, ajoutez le concentré de tomate, la purée de piment, les tomates égouttées et le bouillon, puis le poulet.
Portez à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter jusqu'à ce que le poulet soit cuit.
Préparez les tortillas. Garnissez-les de la farce et saupoudrez la moitié du fromage.
Roulez-les et placez-les dans un plat rectangulaire.
Nappez le tout de crème fraîche battue et saupoudrez du reste de fromage.
Faites cuire 15 mn.

Sinon vous pouvez ouvrir une boite d'enchiladas en conserve de marque Companeros, c'est bien aussi...

A déguster avec des bière Dos Equis (évitez les Corona, c'est de la M.... dixit JP. Coffe)

Tiens du coup ça m'a donné faim, vais aller me faire un sandwiche moi...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Sam 13 Déc 2008 - 14:55 par brusyl

Axoa de veau

Ce plat typiquement basque est un régal



Pour 4 personnes
Ingrédients
500 g de veau haché (pris dans la noix, qui est la partie la moins grasse)
3 poivrons (rouges et verts mélangés)
1 à 1/2 (selon le goût) cuil à café de piment d’Espelette
200 g d’oignons émincés
1 gousse d’ail
10 cl de vin blanc doux
2 cuil à soupe d’huile d’olive
2 cuil à soupe rases de fond de veau déshydraté
1 grosse cuil à café de concentré de tomate
10 cl de vin blanc
10 cl d’eau
Sel
Facultatif: un peu de lard fumé haché
Dans une sauteuse, faites fondre l’oignon dans l’huile d’olive pendant 10 minutes.
Ajoutez l’ail et les poivrons et faites cuire encore 15 minutes à feu doux.
Ajoutez la viande et émiettez-la à l’aide d’une fourchette.
Salez, pimentez, ajoutez le fond de veau et le vin, puis incorporez 1/2 verre d’eau.
Laissez cuire à feu doux 20 à 30 minutes en remuant de temps en temps, la viande doit être légèrement caramélisée.
Servez chaud ou tiède, accompagné de cœur de laitue croquantes.
Conseil : si vous souhaitez un plat moins salé, réduisez la quantité de fond de veau.

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 16:47 par Invité

J'ai encore confondu le point d'interrogation avec la virgule, bof on ne peut pas être bon en tout....

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 16:45 par Invité

Je connais le lac des Settons et j'ai passé une partie de mes vacances à St Brisson près de Saulieu,à côté de Duns les Places et Quarré les tombes je suis allée me shooter au chalet du Montal pour entendre le bruit du ruisseau qui coulait à nos pieds et le bruit du vent qui s'engouffrait dan les arbres, ceci en plein été car l'hiver le climat est rude
J'adorais les tartes à la semoule que faisait la grand mère de ma fille, Mamie Jeanne, tartes cuites au poêle à bois, aucun de nous n'a réussi à reproduire ce délice...
C'est loin tout cela mais que de bons souvenirs.... et les gougères sont mes madeleines à moi? donc interdiction à quiconque de se moquer de mes gougères
Bisous bisous

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 15:06 par Donald11

Et nous on t'embrasse tres fort, Mamie ....

Mais tu n'as pas repondu a ma question ...

Revenir en haut Aller en bas

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 13:46 par Invité

Pour sûr, que si j'avais donné une recette de cocktail ou de vin rouge chaud au miel, j'aurais eu plus de succès.
Messieurs la cuisine est un endroit qui ne vous est pas interdit, investissez les lieux , pour le plaisir de vos conjointes ou de vos conjoints d'ailleurs, comme dirait mon vénéré maître Coluche, tant que ce n'est pas obligatoire, je n'y vois pas d'inconvénient
Donc, pour avoir écrit tant d'idioties je vous condamne à préparer les gougères et surtout, n'oubliez pas de laisser la cuisine dans l'état ou vous l'avez trouvé, car les hommes derrière les fourneaux c'est sympa si l'endroit ne ressemble pas à un champ de bataille, après leur passage.
Je vous salue quand même....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 12:36 par country skinner

Skin, t'as deja vu des testicules de canardos toi ?

Avec une bonne paire de lunettes, j'arrive à les distinguer, mais c'est petit quand même...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 12:19 par Donald11

T'es couillon mon cher ami ...
Mais j'en ai les larmes aux yeux ...
Mamie, ou veux-tu que nous trouvions 45mn pour faire des gougeres, fussent-elles du morvan ? Au passage, tu connais les lacs du Bourdon ? Panneciere ? Les Settons ? Chaumecon ?

Skin, t'as deja vu des testicules de canardos toi ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 6 Nov 2008 - 5:58 par country skinner

Tiens c'est marrant, je connais aussi mais je les fais pas exactement pareil

LES GOUGETTES DU MORVEUX A LA SKINNER

Ecraser bien fin des biscottes (au marteau ça va bien)
Ah oui essuyer la panne du marteau avant...
Mélanger avec de la vache qui rit pour obtenir une pate assez solide. Rajouter en fonction de la biscotte écrasée ou de la vache qui rit
Faire des boulettes de taille raisonnable (à peu prés la grosseur d'un testicule de canardos)
Penser à se laver les mains avant tout ça bien sur
Passer au micro onde 40 secondes
De préférence dans un récipient fermé allant au micro onde sinon après y'a du fromage collé partout dans ledit micro onde. Merde trop tard ...

A déguster chaud avec du cola light ou du jus d'orange (ou les deux mélangés pour les plus raffinés)

Oui je sais, je sors...

Dernière édition par country skinner le Jeu 6 Nov 2008 - 12:37, édité 1 fois

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum