combien en trouvez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

15042010

Message 

combien en trouvez-vous ?




Le discours ci-après a été authentiquement prononcé par Dominique G., ancien élève de l'Ecole des Mines de Paris, lors d'un repas, le lundi 10 mai 1982.

Menu pour les connaisseurs, au restaurant du Congre Debout, près de l'hôtel du Bon Coucher.
Pour répondre à l'appel de Claudine et des autres, puisque nous sommes une masse de perturbateurs et que notre cas nous incite à l'humour, comme il faut être peu pour bien dîner, je me mettrai en face de la poutre pour qu'on s'envoie dans la culture, et je sacrifierai à la tradition. Sans vouloir bâcler ses rites, je ferai donc un discours à tous ces fous dans ce comptoir, pour vous présenter le menu, afin que chacun et chacune choisisse quelques parts pour bien dîner, d'autant mieux d'ailleurs que le chef met vraiment du coeur à ses bouillons.
En apéritif, nous vous proposons quelques trucs à l'anis, ou un coup de Martini pour votre peine, ou pour ceux qui préfèrent, une menthe, une menthe folle, car la menthe excite la faim. Mais peut-être voudrez-vous aussi un peu de vin doux ?
On vous proposera d'entrée quelques rillettes en fût, avec un fois de Chalus, sur une mortadelle de Scipion, ou en variante, la version de l'asperge.
Pour le plat de résistance, le chef me signale qu'il a un canard sur le feu, et la patronne verrait bien quelques tranches dans le mou avec son riz de Mâcon, mais on pourra aussi apprécier la cervelle et la macreuse, ou préparer ses mouillettes pour les quiches lorraines. La patronne nous offre également un mouton bouillant sur quelques croquettes grasses avec des nouilles à côté. Nous pourrons goûter aussi un petit mouton de labour du fond de la Creuse.
On aura un sursis pour le veau, car le veau a des qualités. C'est une tête de veau gris avec des nouilles encore. Après cela, on mettra quelques cailles au choux, présentées en groupe de cailles au jus de caneton et au lard du Grand Duc.
Il est certain que pour les cailles, on se débrouillera.
Pour boire avec, nous choisirons quelque bouteille ou quelque fillette ayant un nom bien coté, et nous mettrons les vins au centre. Après avoir visité les granges à vins d'ici, et avant de mettre les fûts en route, le patron vous propose quelques c/ôtes du cru provenant de fûts et de caisses.
Mais au fond, après les caisses, si vous préférez le goût du blanc, on pourra mettre un blanc de Grave ou un simple Anjou, ou un blanc de messe, enfin.
En dessert, on vous présentera d'ailleurs la Glace du Mans, et on goûtera le flan à la louche de la Baronne (surtout s'il s'agit d'un flan anglais !), mais je vous conseille cependant sa pâte à choux.
Après cette dinette, on sortira le marc, un marc pas trop doux. Quant à ceux qui prisent la fine, on offrira une vraie fine sans dépôt.
Mais il suffit ! Depuis un moment, je ressasse la chute, et elle sera culottée jusqu'au bout : buvons, buvons, car c'est à l'ami que j'offre mon vin !
avatar
brusyl
Admin

Nombre de messages : 3110
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum