Moody’s dégrade la note de Jean-Pierre Ménard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

20112011

Message 

Moody’s dégrade la note de Jean-Pierre Ménard






La crise s’amplifie avec la dégradation surprise par l’agence Moody’s de la note de Jean-Pierre Ménard, un résident de la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. Bien qu’il n’ait pas été au préalable placé sous surveillance, M. Ménard voit ainsi son score personnel passer de BAA1 à BA3. La crainte est grande d’assister à un effet domino et de voir son entourage pâtir de cette dégradation.

La nouvelle a rappelé aux habitants du quartier des artisans à la Courneuve que la crise était à leurs portes et qu’il n’était plus possible d’ignorer les coups de boutoir de l’économie mondiale.
Jean-Pierre Ménard, employé dans une société d’assurances à Paris, croyait pourtant « commencer à s’en sortir » : les traites sur son Multipla étaient presque payées et il avait pu offrir un cartable Transformers au plus grand pour son entrée en classe préparatoire.
C’est semble-t-il ce dernier détail qui a motivé la décision de Moody’s de réévaluer le crédit de M. Ménard à la baisse. Citant « un investissement superflu antérieur à la perception de recettes exceptionnelles » (le treizième mois de M. Ménard, ndlr) et des « projections de croissance irréalistes » (Mme Ménard envisage d’arrêter la pilule, ndlr), la firme du 7 World Trade Center a voulu envoyer « un signal ferme mais bienveillant » aux Ménard et à leurs créanciers.

La réaction des partenaires économiques de Jean-Pierre et Josette Ménard ne s’est pas fait attendre : leur voisin, M. Traoré, a récupéré sa perceuse dimanche à 21h15 et hier matin la caissière du Casino, prétextant une migraine, n’a pas souri à Mme Ménard.
Derrière ce que l’on pourrait prendre pour une défiance irrationnelle des marchés, c’est pourtant un souci de compartimenter les risques et sauver les pans de l’économie qui peuvent encore l’être qui prévaut.
Une attitude que justifie Ahmed Zerhouni, épicier au coin des rues Karl Marx et Laurent Béria : « Objectivement, oui, je pourrais faire crédit au petit s’il vient chercher cinquante centimes de bonbons en sortant de l’école. Mais si tous les habitants du quartier demandent un crédit quand ils achètent un paquet de café ? Je ne m’en sortirais plus, c’est ma propre note qui serait dégradée. C’est pas ramadan toute l’année : à partir de maintenant, c’est du sang, de la sueur, des larmes et du cash. »

JPEG - 23.7 ko

Sur France 2, le Premier ministre a appelé les Ménard à prendre leurs responsabilités.

A Bercy, on n’est pas beaucoup plus rassurant quant à la situation personnelle des Ménard. Interrogé en marge d’une réunion de préparation au G20, François Baroin est intraitable : « Y a pas marqué G21 sur les cartons d’invitation. On a assez de problèmes à traiter comme ça. Qu’ils inscrivent leur gamin à Sciences-Po sur le quota des ZEP et on examinera le temps venu. »
Invité du journal télévisé de France 2 lundi soir, le Premier ministre François Fillon a pour sa part exclu toute idée d’aide de l’Etat : « M. et Mme Ménard sont sans doute très sympathiques, mais cela n’est pas suffisant pour demander aux contribuables de mettre la main à la poche. On a assisté ces derniers mois à un comportement pour le moins irresponsable de leur part : une révision complète du Multipla en juin, trois déplacements au restaurant lors de leurs vacances à Berck Plage en août et ce fameux cartable Transformers début septembre. Il faut que les Ménard, et les Français, comprennent qu’il ne leur est plus possible de vivre au-dessus de leurs moyens s’ils veulent que la France tienne son rang dans un espace compétitif global. »

Dans le quartier des Artisans, à la Courneuve, on tente de faire contre mauvaise fortune bon cœur : Josette Ménard a réglé le thermostat sur 17°C.
avatar
brusyl
Admin

Nombre de messages : 3110
Date d'inscription : 17/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Moody’s dégrade la note de Jean-Pierre Ménard :: Commentaires

avatar

Message le Lun 21 Nov 2011 - 22:29 par Donald11

Pffffffffffff !!! J'ai affaire a des ignares en desprogesries !!!

Poussinet, Sylvie a dit les moins de cinquante ans !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Nov 2011 - 18:39 par Mister Cyril

D'accord avec ma Bru (ça c'est pour le rendre jaloux) et "atrabilaire" toi-même, non mais grossier personnage. Euh rien à voir avec ici mais j'ai été nommé "administrateur" vu que je suis en jaune maintenant, enfin une juste reconnaissance de mes compétences en informatique!!!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Nov 2011 - 13:57 par brusyl

nan, aucune attirance pour Bigard,Il fut quelquefois bon dans un temps que les moins de cinquante ans ne peuvent pas connaître mais ses derniers spectacles sont affligeants !
Pour en revenir à l'article, je lui trouve tout de même beaucoup plus de point commun avec l'humour de Desproges : dire cela n'est pas injurier ni descendre Desproges du pinacle où tu le places non ?
Sauf que Desproges n'avait pas une sensibilité sociale très développée, je ne pense pas qu'il aurait écrit sur un tel sujet

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Lun 21 Nov 2011 - 11:24 par Donald11

Au moins, maintenant, je sais que vous n'appreciez pas l'humour sarkostique de Bigard ...
Hep ! la ! Hola ! j'ai pas dit non plus que j'appreciais son humour !
Je dis et je repete, pour moi, c'est loin d'etre du Desproges.
Et je ne suis pas mauvais coucheur, ni atrabilaire, au sens litteraire du terme.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 21:52 par Mister Cyril

brusyl a écrit:Moi cela ne pas fait vraiment fait rire, mais j'ai trouvé cela très fin !
alors que Bigard....

Tu parles bien la France toi...

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 21:46 par brusyl

Moi cela ne pas fait vraiment fait rire, mais j'ai trouvé cela très fin !
alors que Bigard....

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 21:35 par Mister Cyril

Donald11 a écrit: Comparer ca a du Desproges, c'est lui faire injure ... J'aurais plutot dit du Bigard !!!
Je n'ai meme pas esquisse un sourire !

Du bigard??? Je ne vois pas le champ lexical du cul et de la salope, et je confirme que ce soit dans l'émission du dimanche Martin (bof) et dans les premières rubriques des flagrants délires Desproges utilisait beaucoup l'ironie et ce mélange d'humour jaune/noir...après en ce moment pour t'arracher un sourire toi j'ai l'impression qu'il te faudrait un...je me comprends! Bref moi j'adore et en redemande...après l'humour...(alors c'est 2 putes et 3 portugaises dans un ascenseur.....censuré!).

Bizz mauvais coucheur!

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 18:25 par Donald11

Comparer ca a du Desproges, c'est lui faire injure ... J'aurais plutot dit du Bigard !!!
Je n'ai meme pas esquisse un sourire !

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 17:27 par Mister Cyril

C'est bon j'ai trouvé je ne sais pas qui s'occupe de ce blog mais il y en d'autres textes dans le style...genre les grandes erreurs de l'HISTOIRE (36, 68 le vote des femmes hé hé).

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Dim 20 Nov 2011 - 17:20 par Mister Cyril

Excellent j'adore aussi ce genre d'humour...proche de certains textes de Desproges...c'est quoi la source?

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum